Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Martine Laberge avec une chemise grise et un pantalon noir
Audio fil du jeudi 13 septembre 2018

De camionneur à producteur de cannabis

Publié le

Joël Lacelle devant la dalle de béton, fondation de sa future serre.
Joël Lacelle et son partenaire d'affiares Miguel Lachance produiront du cannabis à Hearst, qui sera ensuite distribué dans l'Ouest canadien   Photo : Radio-Canada / Frédéric Projean

Un ancien camionneur et travailleur minier prend les grands moyens pour se rapprocher de sa famille et créer son propre emploi : il se recycle en producteur de cannabis.

Joël Lacelle et son partenaire d'affaires Miguel Lachance, dans le nord de l'Ontario ne perdent pas de temps.

Officiellement, les deux hommes d'affaires doivent attendre à la mi-octobre pour faire une demande de permis de production auprès du gouvernement canadien.
Sauf qu'ils prennent de l'avance : la dalle de béton qui accueillera la serre de microproduction (200 mètres carrés) déjà prête.

La structure, en provenance du Québec, sera érigée dans les prochaines semaines, à quelques mètres de la résidence de M. Lacelle et de sa famille.

On cherchait quelque chose pour se rapprocher de notre communauté, de nos enfants et de nos femmes, et de travailler des heures plus sensibles pour nos corps. On veut se donner un autre style de vie.

Joël Lacelle, futur producteur de cannabis
De la machinerie lourde est stationnée près d'une dalle de béton
La construction de la serre est déjà commencée chez Joël Lacelle Photo : Radio-Canada/Frédéric Projean

Dans la communauté de Hearst, où les 5000 résidents sont tissés serrés, le projet des deux hommes d'affaires fait beaucoup jaser, admet M. Lacelle.

Et même si les échos qu'il entend ne sont pas toujours positifs, le futur agriculteur persiste et signe.

Il faut se dire qu'on est rendu là. Il faut avancer avec notre temps. C'est dur dans le Nord: on est limité dans ce qu'on peut faire (en agriculture). Je ne vois aucun problème à fournir de l'ouvrage à deux familles.

Joël Lacelle

Pour rassurer la population, Joël Lacelle souligne que sa microserre ne fera que produire du cannabis. Il n'en fera pas la vente directe. Sa production sera destinée à l'ouest canadien, où lui et son partenaire d'affaires ont déjà signé des contrats avec des distributeurs.

L'homme d'affaires estime que sa serre sera prête à produire en janvier prochain.

Chargement en cours