Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Martine Laberge avec une chemise grise et un pantalon noir
Audio fil du lundi 4 juin 2018

Sondage important sur l'avenir de l'Écho d'un peuple

Publié le

L'Écho d'un peuple
Photo : Facebook

Le fondateur et directeur artistique de l'Écho d'un peuple, Félix St-Denis l'avoue d'emblée : l'Écho est à la croisée des chemins.
Un grand sondage est en cours sur Internet jusqu'au vendredi 15 juin, pour savoir quelle devrait être la suite du projet.

Ces consultations sont décrites comme un type « d'états généraux », sur le site Internet du sondage. La participation des gens du Nord est primordiale, insiste Félix St-Denis.

Chaque questionnaire est important, parce qu'on cherche des idées, des avenues. Une des choses qu'on teste, c'est l'idée d'exporter l'Écho d'un peuple à l'échelle nationale

Félix St-Denis, fondateur et directeur artistique de l'Écho d'un peuple
Félix St-Denis, créateur et concepteur du spectacle L'Écho d'un peuple
Félix St-Denis, créateur et concepteur du spectacle L'Écho d'un peuple

Adaptation

Au cours des 10 dernières années, la plupart des grandes communautés du nord ont reçu la visite de versions allégées et adaptées à leur histoire régionale de l'Écho d'un peuple.

Par contre, à la lumière des premiers résultats, les répondants souhaitent toujours que le spectacle à grand déploiement se déniche un emplacement permanent, dans l'Est ontarien.

Sur papier, on a une priorité prioritaire : le retour du grand spectacle. Ça fait 10 ans que ça n'a pas abouti, et on n'a pas de grandes solutions qui se pointent à l'horizon.

Félix St-Denis
Le spectacle à grand déploiement L'écho d'un peuple.
Le spectacle à grand déploiement L'écho d'un peuple.   Photo : echodunpeuple.ca

Histoire et glissades d'eau

Le plus grand enjeu, c'est de trouver un grand partenaire financier pour soutenir le spectacle dans un lieu fixe. Il faut aussi trouver, rappelle Félix St-Denis, le site idéal pour l'accueillir.

Le parc aquatique Calypso a notamment été approché.

Il y avait de l'intérêt commun, « mais pour des raisons d'affinités culturelles, c'était moins compatible, moins une priorité de leur côté », soutient M. St-Denis.

Le parc aquatique Calypso, à Limoges, dans l'Est ontarien.
Le parc aquatique Calypso, à Limoges, dans l'Est ontarien.   Photo : Radio-Canada

L'Écho d'un peuple en chiffres
- Plus de 30 000 comédiens différents
- Plus de 340 000 spectateurs
- Grande première du mégaspectacle: 26 juin 2004
- A nécessité 2700 costumes (mégaspectacle)

Chargement en cours