Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Martine Laberge avec une chemise grise et un pantalon noir
Audio fil du mardi 1 mai 2018

Une traduction en anglais pour « Parmi les éclats »

Publié le

Miriam Cusson au microphone du Matin du Nord
Miriam Cusson, auteure, metteure-en-scène et comédienne de la pièce « Parmi les éclats »   Photo : Radio-Canada / Patrick Wright

Le festival de théâtre PlaySmelter célèbre ses cinq ans.

Depuis ces débuts, cette initiative de Pat The Dog Theatre Creation offre un lieu de diffusion pour les projets théâtraux en chantier à Sudbury.

Dans le cadre de cette programmation, la dramaturge sudburoise Miriam Cusson présente une mise en lecture de sa pièce « Parmi les éclats » qu’elle a traduite en anglais.

La version originale de l’oeuvre avait été produite par le Théâtre du Nouvel-Ontario l’hiver dernier.

L’auteure signe la traduction de son texte, ce qui lui a posé certains défis.

Ce qui a été mon grand défi c'était de réinterpréter la notion d'identité dans le texte. Parce que si je suis en train de le présenter en français en tant que Franco-Ontarienne, le rapport à la langue est forcément autre. Il nous reste encore du travail à faire, mais c'est une bonne première ébauche.

Miriam Cusson, dramaturge

Les spectateurs au Sudbury Theatre Centre ne doivent pas s'attendre à une version identique à celle qui a été présentée l'hiver dernier.

Par exemple, la pièce francophone parle d'identité franco-ontarienne.

Les quatre comédiennes de la pièce Parmi les éclats lors de son lancement au Théâtre du Nouvel-Ontario, à Sudbury. De haut en bas et de gauche à droite : Manon St-Jules, France Huot, Stéphanie-Kym Tougas et Miriam Cusson, qui est aussi auteure et metteure en scène.
Les quatre comédiennes de la pièce Parmi les éclats lors de son lancement au Théâtre du Nouvel-Ontario, à Sudbury. De haut en bas et de gauche à droite : Manon St-Jules, France Huot, Stéphanie-Kym Tougas et Miriam Cusson, qui est aussi auteure et metteure en scène. Photo : Radio-Canada/Frédéric Projean

Pour rendre le texte plus accessible au public anglophone ou francophile, Miriam Cusson souligne que les propos traitent plutôt de sa place en tant que minorité face à une majorité linguistique imposante et les conflits qu’elle doit vivre.

Certains personnages vont répliquer que personne ne se fout de ce qu’elle dit ou qu’il faudrait se répéter en anglais.

Mais l’auteure souligne que certains passages en français ont tout de même été retenus.

« Je ne sais pas si le public va être capable de suivre ou non, mais je crois que oui. Les choix ont été assez conscients », explique-t-elle.

La mise en lecture de « Parmi les éclats » aura lieu sur la scène principale du festival PlaySmelter, au Sudbury Theatre Centre.

Il n’y aura qu’une seule représentation mardi soir à 20 h.

Chargement en cours