•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moins d'étudiants internationaux à la Laurentienne l'an prochain?

Le matin du Nord

Avec Martine Laberge

En semaine de 6 h à 9 h

Moins d'étudiants internationaux à la Laurentienne l'an prochain?

Rattrapage du jeudi 18 février 2021
Portrait de l'étudiant.

Mohammed El Mendri, étudiant international à la résidence de l'Université de Sudbury

Photo : Mohammed El Mendri

Les déboires financiers de l'Université Laurentienne pourraient-ils freiner l'arrivée de nouveaux étudiants internationaux ?

C'est une question que se pose le délégué des étudiants.e.s internationaux à l'Association des étudiants francophones de l'Université Laurentienne, Mohammed El Mendri. En entrevue au Matin du Nord, il rappelle que les troubles financiers de l'établissement d'études postsecondaire se sont fait connaître dans les cercles universitaires ailleurs dans le monde. Ainsi, certains étudiants potentiels pourraient remettre en question leur choix de présenter une demande d'admission à la Laurentienne en septembre.

Je pense que ça pourrait entraver la démarche de recruter ces étudiants internationaux à partir de l'étranger.

Mohammed El Mendri, délégué des étudiants internationaux à l'Association des étudiants francophones de l'Université Laurentienne

L'étudiant de 2e année en Droit et Justice affirme que pour l'instant, il ne ressent pas l’impact de la situation financière difficile de l'établissement sur sa vie étudiante.

Rappelons que l'Université qui a révélé être en situation d'insolvabilité le 1er février, s'est placée sous la protection des tribunaux en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies.

L’Université Laurentienne a obtenu l’autorisation de la Cour supérieure de l'Ontario de poursuivre sa restructuration jusqu’au 30 avril tout en étant à l’abri de ses créanciers.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi