•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un programme de jumelage très populaire auprès des étudiants de la Laurentienne

Le matin du Nord

Avec Martine Laberge

En semaine de 6 h à 9 h

Un programme de jumelage très populaire auprès des étudiants de la Laurentienne

Rattrapage du mercredi 27 janvier 2021
Une étudiante devant un ordinateur portable ouvert et dans lequel on voit un professeur enseigner

Étudier à distance peut parfois nuire à la motivation.

Photo : Getty Images / Ridofranz

Nul doute que la motivation en prend un coup, quand on doit surtout étudier à distance. C'est pourtant la réalité qui continue notamment à l'Université Laurentienne, alors que le Sénat a récemment voté pour que l'enseignement se poursuive de cette façon pendant le trimestre printanier de 2021.

La grande responsable, c’est la pandémie.

L’Association des étudiantes et étudiants francophones (AEF) tente de venir en aide aux étudiants isolés avec un programme de jumelage.

Pour ce faire, les étudiants répondent à un questionnaire, afin de savoir dans quels programmes ils sont et pour connaître aussi leurs intérêts personnels.

Le programme a beaucoup de succès, le nombre d’étudiants étant passé de 60 à 400 demandes pour le semestre d’hiver.

Maggie Lavoie a créé un projet de jumelage pour contrer l'isolement chez les étudiants.

Maggie Lavoie est la vice présidente, Affaires socioculturelles et des services Association des étudiantes et étudiants francophones de l'Université Laurentienne.

Photo : avec l'autorisation de Maggie Lavoie

J’ai demandé à une personne étudiant en sciences informatiques de nous épauler afin de trouver les jumelages, a expliqué Maggie Lavoie, vice-présidente aux Affaires socioculturelles à l’AEF.

Autres activités

En payant un prix fixe, des étudiants auront aussi accès au parc Kivi, dans le Grand Sudbury.

C’est pour encourager nos étudiants à aller dehors et profiter du plein air, dit-elle.

Un homme fait du ski de fond.

Le terrain du parc Kivi était utilisé de façon informelle longtemps avant qu'il ne soit aménagé.

Photo : Radio-Canada / Zacharie Routhier

Maggie Lavoie vient de la région du Niagara, mais a choisi de rester dans les résidences de l’Université Laurentienne et d’y suivre ses cours en ligne afin de s’acquitter aussi de ses tâches à l’AEF.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi