•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Placer un parent en foyer d’accueil : un choix déchirant en temps de pandémie

Le matin du Nord

Avec Martine Laberge

En semaine de 6 h à 9 h

Placer un parent en foyer d’accueil : un choix déchirant en temps de pandémie

Rattrapage du mercredi 20 janvier 2021
Deux personnes sont séparées par une fenêtre

Ces jours-ci, le seul accès pour voir un proche, est par la fenêtre extérieure dans les établissements de soins prolongés.

Photo : Radio-Canada / Jean Delisle

Si cela ne tenait qu'à elle, Hélène Koscielniak aurait volontiers gardé sa mère âgée à la maison. Mais, à cause de son état de santé, elle a dû prendre la difficile décision de la placer au foyer Extendicare de Kapuskasing,

Un choix d’autant plus déchirant que, dans ce centre de soins de longue durée, une éclosion de COVID-19 affecte une vingtaine de résidents et membres du personnel.

Elle y habite depuis deux mois environ dans une chambre qu’elle partage avec son époux.

Une femme devant un microphone

Hélène Koscielniak est une écrivaine bien connue dont la mère habite en résidence depuis quelques mois seulement.

Photo : Radio-Canada

Malgré les mesures prises par l’établissement pour éviter davantage de propagations, Hélène Koscielniak ne cache pas son inquiétude.

À l’instar de toutes les familles, elle ne peut pas aller visiter sa mère. Ce que moi et mes cinq frères et sœurs avons fait, c’est qu’on va derrière à l’extérieur et l’on peut voir ma mère par la fenêtre, dit-elle.

Selon Mme Koscielniak, l’information fournie par Extendicare est adéquate.

Mme Koscielniak estime qu’elle n’avait pas d'autre choix que celui de placer sa mère en résidence.

Un panneau devant le foyer Extendicare de Kapuskasing.

Le foyer Extendicare de Kapuskasing est aux prises avec une éclosion de COVID-19.

Photo : Extendicare

Selon nos vies, nous ne sommes pas équipés pour garder nos parents chez nous, dit-elle, soulignant que sa mère aura 90 ans cette année.

Elle souhaiterait que les gens suivent les consignes pour éviter la propagation du coronavirus jusque dans les foyers de soins de longue durée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi