•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Utiliser les réseaux sociaux pour garder les francophones du Nord-Ouest connectés

Le matin du Nord

Avec Martine Laberge

En semaine de 6 h à 9 h

Utiliser les réseaux sociaux pour garder les francophones du Nord-Ouest connectés

Rattrapage du jeudi 14 janvier 2021
Audrey Debruyne pointe Thunder Bay sur une murale de la carte du nord-ouest de l'Ontario

Pour Audrey DeBruyne, les réseaux sociaux permettent aux francophones du Nord-Ouest de se réunir malgré la pandémie.

Photo : Radio-Canada / Miguel Lachance

La pandémie a forcé l'annulation de la majorité de la programmation du Club culturel francophone de Thunder Bay. Pour rejoindre les francophones de la région, l'organisme s'est donc tourné vers des solutions virtuelles qui se avérées bien avantageuses.

Audrey DeBruyne, présidente du Club culturel francophone de Thunder Bay, explique que les réseaux sociaux ont permis à l’organisme d'atteindre de nouveaux publics. Sur sa page Facebook, l’organisme a fait jouer les francophones au schmilblick, un jeu où ils devaient deviner l'objet-mystère du jour.Ça nous a permis de garder le contact avec les francophones et de toucher des francophones qu’on ne voyait pas d’habitude à nos activités, explique-t-elle.

Pour le temps des Fêtes, un calendrier de l’avent virtuel qui proposait des activités quotidiennes, s’est terminé en apothéose, ajoute la présidente. Un concert virtuel de Noël de Martin Blanchet aurait cumulé plus de 815 vues.

On a considérablement pété les scores, pété l’audience comme jamais on l'a fait avec nos spectacles à Thunder Bay. C’est ça en fait mon coup de cœur de 2020.

Audrey DeBruyne, présidente du Club culturel francophone de Thunder Bay

Pour la nouvelle année, Audrey DeBruyne invite les francophones du Nord-Ouest à sortir de l’isolement et à se réunir virtuellement. C’est sûr que ce n’est pas toujours drôle de rester en ligne, mais les organismes francophones sont là, ils sont bien présents, explique-t-elle.

Si j’avais un message à faire passer aux francophones du Nord-Ouest pour 2021, ça serait de vous tourner vers les organismes francophones. Ne restez pas isolé, ne restez pas seul, ils sont là pour vous aider.

Audrey DeBruyne, présidente du Club culturel francophone de Thunder Bay

Pour la nouvelle année, Le matin du Nord a rencontré des personnes et organismes pour faire un bilan de 2020 et connaître leurs souhaits pour l'année à venir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi