•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

AlgomaTrad : chanter et danser à longueur d’année

Le matin du Nord

Avec Martine Laberge

En semaine de 6 h à 9 h

AlgomaTrad : chanter et danser à longueur d’année

Rattrapage du jeudi 14 janvier 2021
Un pavillon extérieur au milieu d'un champ où les gens se rencontrent pour une soirée dansante traditionnelle

AlgomaTrad souhaite construire des installations durables sur son terrain afin d’accueillir les musiciens et le public à longueur d’année.

Photo : Courtoisie

Le site d'AlgomaTrad à l'île Saint-Joseph souhaite devenir une sorte de mecque pour les amateurs d'art folklorique.

Depuis 2004, l’organisme AlgomaTrad est surtout connu pour ses camps d’été où les participants touchent autant à la musique qu’à la danse et à l’artisanat.

À travers les arts, à travers [la nourriture], la priorité c’est de bâtir des connexions entre les personnes.

Julie Schryer, cofondatrice et codirectrice d'AlgomaTrad

Un grand projet d’infrastructure

Propriétaire d’un terrain de 50 acres depuis 2016, AlgomaTrad souhaite améliorer son campus et envisage la construction de structures durables en mesure d’accueillir le public à longueur d’année.

L’organisme a lancé une collecte de fonds de grande envergure au mois de décembre 2020. S’il atteint son objectif de 300 000 $, AlgomaTrad pourra accéder à un financement de 2,5 millions $ de la part des bailleurs de fonds publics.

À ce jour, la collecte de fonds recueille plus de 205 000 $ en dons du public.

L’entrevue avec Pat O’Gorman, Julie Schryer et Paul Lemelin a été présentée en deux parties.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi