•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Que contient une bonne campagne efficace pour encourager la vaccination?

Le matin du Nord

Avec Martine Laberge

En semaine de 6 h à 9 h

Que contient une bonne campagne efficace pour encourager la vaccination?

Rattrapage du vendredi 8 janvier 2021
Une infirmière tient une fiole qui contient le vaccin de Pfizer-BioNTech.

L’Agence de la santé publique du Canada croit réussir à vacciner tous les Canadiens qui le souhaitent d'ici la fin de septembre 2021.

Photo : Getty Images / Jeff Swensen

Vous avez sûrement entendu des gens dire qu'ils attendraient avant de se faire vacciner contre la COVID-19, n'étant pas certains des effets secondaires, croyant qu'il s'agit d'une conspiration, ou encore, qui ont leur propre remède pour vaincre la pandémie.

Comment s’y prendre pour encourager la vaccination?

Souvent, les gouvernements ont déjà des arrangements avec des agences en cas de crises, explique Philippe Garneau, Président et chef de création chez GWP Brand Engineering à Toronto.

Il prévient toutefois qu’une simple campagne ne peut faire changer l’opinion publique.

Sans être parfait dit-il, le marketing a les techniques et stratégies pour rejoindre un public avec un message bien ciblé.

Photo en noir et blanc de Philippe Garneau, Président et Chef de Création chez GWP Brand Engineering

Philippe Garneau, Président et chef de Création chez GWP Brand Engineering.

Photo : avec l'aimable autorisation de Philippe Garneau

Choses à ne pas faire

Selon M. Garneau, il est inutile de concentrer une campagne de marketing sur des gens qui ne seront jamais convaincus de l’utilité d’un vaccin.

La honte et le déshonneur ne sont pas des outils efficaces, explique M. Garneau.

Quant à la peur, on a déjà assez peur, dit-il.

À son avis, faire une campagne montrant les conséquences est inefficace.

M. Garneau croit que la fierté et l’amour-propre peuvent faire des merveilles pour convaincre les gens d’adopter un certain comportement.

Si l’on crée un sens de fierté au niveau communautaire, c’est un moyen positif d’entraîner ceux qui ont leurs doutes, dit l’expert en marketing.

Se faire vacciner, c’est comme voter

Dans l’hypothèse d’une campagne, M. Garneau voit une possible comparaison entre le vote et le vaccin.

C’est un honneur et un cadeau qu’on donne à la société. Cela devient un acte de citoyenneté, dit-il. L’individu devient le héros de sa propre histoire.

Une seringue est remplie avec le vaccin contre la COVID-19.

La perspective de vacciner les athlètes olympiques en priorité fait sourciller.

Photo : Getty Images / PASCAL GUYOT

Nostalgie

Selon M. Garneau il faut présenter le vaccin comme si c’était un billet pour un concert, une réservation au bistro ou encore une soirée au bar dansant.

Il est important, dit-il, d’avoir une multitude de messages à différents niveaux.

Si tous les messages sont compris dans une publicité, on a l’impression d’être manipulé comme une marionnette.

Philippe Garneau, GWP Brand Engineering

M. Garneau ajoute que les messages doivent être cohérents et venir de gens en qui nous avons confiance.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi