•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Noël plus doux, plus authentique cette année ?

Le matin du Nord

Avec Martine Laberge

En semaine de 6 h à 9 h

Un Noël plus doux, plus authentique cette année ?

Rattrapage du mercredi 25 novembre 2020
Un arbre décoré de boules, guirlandes et lumières devant un feu de cheminée.

Selon Jean-Philippe Warren, la pandémie aura pourrait créer un plus grand enthousiasme pour le temps des Fêtes.

Photo : iStock

Alors que le temps des Fêtes arrive à grands pas, chaque année il se trouve toujours de ceux qui redoutent cette fête qui a pris un virage trop commercial.

La pandémie pourrait cependant faire redécouvrir la beauté de cette fête. C’est ce que croit le professeur au département de sociologie et d'anthropologie de l'Université Concordia et auteur du livre Hourra pour Santa Claus, Jean-Philippe Warren. Selon lui, cette année pourrait être celle qui redonne le goût à plusieurs de renouer avec famille et amis. Pourtant, les restrictions sanitaires mettront inévitablement un frein à cet élan, rappelle-t-il.

On a été confinés pendant une bonne partie de l'année 2020. Noël devient d'autant plus important pour tout un chacun, on a besoin de ce moment-là pour être ensemble.

Jean-Philippe Warren, professeur au Département de sociologie et d'anthropologie de l'Université Concordia

Il rappelle qu'au début du 19e siècle, il existait plus de 200 fêtes qui étaient célébrées par les chrétiens. C'est en partie l'industrialisation puis la sécularisation qui a réduit le nombre de fêtes célébrées chaque année. Les festivités entourant Noël sont donc devenues, au fil du temps, un incontournable pour les familles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi