•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Malchanceux, le vendredi 13?

Le matin du Nord

Avec Martine Laberge

En semaine de 6 h à 9 h

Malchanceux, le vendredi 13?

Rattrapage du vendredi 13 novembre 2020
Un chat noir

Les chats noirs font encore peur à bien des gens.

Photo : iStock

C'est inévitable : chaque fois qu'un vendredi 13 arrive dans nos calendriers, les superstitieux de ce monde rappellent certaines superstitions de base.

Éviter de marcher sous une échelle, se méfier des chats noirs... la liste est longue.

Mais d'où vient cette idée que la malchance est inévitablement au rendez-vous les vendredis 13?

Selon le professeur d'histoire à l'Université Laurentienne Pierre Cameron, il y a deux éléments dans l'énigme : le jour (vendredi) et le chiffre (13). Le nombre 13 était entre autres déjà à l'Antiquité perçu dans plusieurs mythologies comme étant antiharmonieux. Dans la culture chrétienne, le chiffre 13 est aussi porteur de malchance. Pierre Cameron rappelle que lors de la Cène, le dernier repas de Jésus avec ses apôtres, ils étaient 13 personnes en tout dont Judas, qui le trahira.

L'autre élément, c'est le vendredi. Là-dessus, les exemples d'événements tragiques historiques relatés depuis l'Antiquité sont nombreux, souligne Pierre Cameron.

Adam et Ève ont été jetés en dehors du paradis, ils ont mangé la pomme et ont été chassés par Dieu un vendredi.

Pierre Cameron, professeur d'histoire à l'Université Laurentienne

Selon Pierre Cameron, le chiffre 13 n'est pas seulement malchanceux dans la mythologie chrétienne, c'est aussi le cas dans la mythologie scandinave ou nordique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi