•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le matin du Nord

Avec Martine Laberge

En semaine de 6 h à 9 h

Adopter un nom de scène pour relancer sa carrière

Rattrapage du vendredi 16 octobre 2020
La silhouette de Sala figure sur la pochette de son premier EP.

Le premier EP éponyme de Sala est lancé aujourd’hui.

Photo : Courtoisie

Pourquoi choisit-on un nom de scène ?

Pour l’autrice-compositrice-interprète franco-manitobaine Ariane Jean, alias Sala, l’adoption d’un nom scène lui permet de lancer un nouveau chapitre de sa carrière artistique. Par ailleurs, ce pseudonyme établit une frontière entre la sphère personnelle et professionnelle.

L’idée, c’est de se mettre dans ce mode d’artiste là. [...] Je voulais quelque chose qui me ressemblait, un nom avec lequel j’avais une connexion. Et quelqu’un m’a suggéré de [penser] au nom de fille de ma mère. Le nom de fille de ma mère, c’est « Sala ».

Ariane Jean

Un premier EP éponyme

Sala lance son premier EP éponyme aujourd’hui.

Les quatre chansons qui la composent font la gamme des influences variées qui alimentent son projet musical. Ainsi, certains éléments de folklore et de jazz s’accordent dans un univers rythmé de musique populaire.

L’entrevue avec Ariane Jean, alias Sala, a été présentée en deux parties. Pour écouter chacune de celles-ci, veuillez suivre les liens ci-dessous.

Partie 1
Partie 2

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi