•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le matin du Nord

Avec Martine Laberge

En semaine de 6 h à 9 h

Quand l’exploration scénique produit un court-métrage

Rattrapage du lundi 12 octobre 2020
Une femme est debout dans l'eau d'un lac ou d'un étang; il pleut.

« Dans la nuit ou était-ce plutôt le matin » cherche à partager avec le public l’état d’esprit d’une personne souffrant d’une commotion cérébrale.

Photo : Elaine Juteau

Le théâtre peut-il communiquer l'état d'esprit particulier d'une personne souffrant d'une commotion cérébrale ?

Voilà l’objectif fixé par Elaine Juteau, artiste interdisciplinaire qui a profité de l’événement de développement dramaturgique Les Feuilles Vives pour faire avancer son projet théâtral Dans la nuit ou était-ce plutôt le matin.

Quand on a une commotion cérébrale [...], on a de la misère à exprimer nos idées clairement et donc, j’aimerais voir sur le plateau comment on peut arriver à exprimer quelque chose qui est difficilement exprimable.

Elaine Juteau

Distanciation physique oblige, l’exploration scénique d’Elaine Juteau a pris la forme d’un court-métrage qui sera diffusé jusqu’au dimanche 25 octobre sur les plateformes Facebook et Vimeo des Feuilles Vives.

L’entrevue avec Elaine Juteau a été présentée en deux parties. Pour écouter chacune de celles-ci, veuillez suivre les liens ci-dessous.

Partie 1
Partie 2

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi