•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le matin du Nord

Avec Martine Laberge

En semaine de 6 h à 9 h

Une offre bonifiée pour les cours de français à l'Université Lakehead

Rattrapage du lundi 31 août 2020
Enseigne de l’Université Lakehead de Thunder Bay en Ontario.

L’Université Lakehead offrira davantage de cours en français pour les étudiants du campus d'Orillia.

Photo : Université Lakehead

La pandémie de coronavirus paralyse l'offre de certains cours de français oral de première année à l'Université Lakehead de Thunder Bay, mais l'enseignement virtuel permet à l'établissement d'étendre son offre au campus d'Orillia.

Depuis le confinement, les professeurs de l’Université Lakehead, comme ceux des autres établissements, ont dû s’adapter pour offrir des cours en ligne.

Pendant l’été, les professeurs ont suivi des ateliers afin d’être bien en mesure de poursuivre l’offre de cours virtuels cet automne.

Mais l’offre de certains cours risque de poser des défis particuliers, selon la professeure Isabelle Lemée, qui dirige le département des langues de l’Université Lakehead.

Ça risque d’être un peu difficile surtout pour les cours de français oral, explique-t-elle.

L’Université a d’ailleurs choisi de ne pas offrir de cours de français oral pour les étudiants de première année — qui arrivent directement de l’école secondaire — pour que leur transition ne soit pas trop traumatisante.

Au niveau des écoles secondaires, [les étudiants] n’ont pas utilisé les mêmes plateformes que nous et la première année est toujours très délicate de toute façon même quand c’est une année normale. Donc pour limiter un petit peu le traumatisme d’arriver à l’université avec tous ces changements, on a tout simplement décidé de reculer d’une année le cours de première année de français oral.

Isabelle Lemée, directrice du département de langues de l’Université Lakehead

Les cours de français oral de deuxième, troisième et quatrième année seront toutefois offerts de manière virtuelle, étant donné que les étudiants ont eu l’occasion de se familiariser avec ce mode d’apprentissage au début de la crise sanitaire.

Expansion de l’offre au campus d’Orillia

La mise en place d’un système d’enseignement virtuel sera toutefois bénéfique aux étudiants du campus d’Orillia de l’Université Lakehead qui désirent suivre des cours de français.

Selon Isabelle Lemée, l’établissement avait depuis longtemps cherché à élargir son offre de cours de français à Orillia mais n’en avait ni les moyens financiers ni les moyens humains.

Mais cette année, l’offre permettra même aux étudiants en éducation qui le veulent de prendre assez de cours de français pour faire de la langue une de leurs matières enseignables.

C’est une opportunité absolument idéale pour nous de développer cela. Si ça a beaucoup de succès, on va pouvoir développer encore un petit peu plus loin et essayer de voir si on peut mettre le programme de français à Orillia de façon plus permanente, note Isabelle Lemée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi