•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un espoir pour le traitement de l'eau courante à Verner

Le matin du Nord

Avec Martine Laberge

En semaine de 6 h à 9 h

Un espoir pour le traitement de l'eau courante à Verner

Rattrapage du mardi 28 juillet 2020
Trois pots en verre remplis d'eau sale de Gilbert Cousineau, différents teintes de brun

Les pots remplis d'eau sale de Gilbert Cousineau

Photo : Radio-Canada / Mathieu Grégoire

La population de Verner n'aura plus besoin d'aller se procurer de l'eau "claire" à la municipalité de Nipissing Ouest, par temps chaud.

Après plusieurs années où l’eau devenait parfois brunâtre (mais non toxique) à l’été, les dirigeants de Nipissing Ouest croient avoir enfin trouvé la bonne formule pour qu’elle retrouve sa couleur naturelle.

Depuis le début de l’été, la municipalité de Nipissing Ouest ajoute du permanganate de potassium, un produit chimique non toxique, dans le cadre d’un projet pilote mené de concert avec le ministère de l’Environnement de l’Ontario.

Jusqu’à maintenant, l’expérience est concluante selon le directeur général de Nipissing Ouest, Jean-Pierre Barbeau.

Définitivement, ça s’est amélioré. C’était pas mal grave l’an dernier. Ce n’était pas un risque pour la santé, mais pour l’esthétique de l’eau, ce n’était pas plaisant du tout.

Jean-Pierre Barbeau, directeur-général, municipalité de Nipissing Ouest
De l'eau brune dans une toilette

Les toilettes de la résidence de Carole et Gilbert Cousineau se remplissaient d'eau brune mercredi.

Photo : Facebook/Carole Cousineau

Pas de promesses

M. Barbeau refuse pour l'instant de promettre aux gens de Verner, de poursuivre si le projet-pilote de traitement au permanganate de potassium.

Une étude se poursuivra aussi pour savoir si Verner peut se brancher au système d’eau avec le système majeur à Sturgeon Falls et à Cache Bay.

Un projet majeur pour la municipalité, selon le directeur-général de Nipissing Ouest.

“Ça règlerait tout pour Verner, en permanence”, estime M. Barbeau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi