•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un franco-ontarien d'adoption, prochaine vedette des Wolves de Sudbury?

Le matin du Nord

Avec Martine Laberge

En semaine de 6 h à 9 h

Un franco-ontarien d'adoption, prochaine vedette des Wolves de Sudbury?

Rattrapage du lundi 6 avril 2020
David Goyette dans l'uniforme du Select rn rouge

David Goyette a joué aux États-Unis l'an dernier.

Photo : Gracieuseté: Mike Goyette

La dernière vedette francophone des Wolves de Sudbury s'appelait Benoit Pouliot, et il a joué plus de 600 matchs dans la LNH. Repêché en 1re ronde du repêchage de la Ligue de hockey de l'Ontario samedi, le franco-ontarien d'adoption, David Goyette, saura-t-il marcher dans ses traces?

Le parcours des deux hockeyeurs prend sa source dans la même communauté franco-ontarienne: Hawkesbury, où les deux joueurs ont enfilé l'uniforme des Hawks.

Benoit Pouliot y est même encore aujourd'hui une figure emblématique, souligne le nouvel attaquant des Wolves.

La comparaison s'arrête là : alors que 206 joueurs avaient été choisis avant Benoit Pouliot au repêchage de 2002, David Goyette a été choisi 11e au total.

L'attaquant originaire des Laurentides vient de terminer une saison remarquable où il a récolté 153 points en seulement 65 matchs, au sein d'une formation de joueurs étoiles de 15 ans au Connecticut.

Il avait auparavant fait un détour sportif par Hawkesbury pour parfaire son anglais, question de faciliter son éducation dans un collège américain dont ses parents rêvaient tant.

Sauf que l'attrait de la Ligue de hockey de l'Ontario, et encore davantage les Wolves et la communauté de Sudbury, étaient trop fort pour le jeune hockeyeur de 16 ans : c'est dans le nord de l'Ontario qu'il se voit à l'automne, dans l'uniforme bleu et blanc.

Je voulais vraiment jouer pour Sudbury. C'était parmi mes tops équipes pour lesquelles je voulais jouer. Je sens que c'est l'équipe qui va me développer le plus pour jouer dans la OHL.

David Goyette, choix de 1re ronde (11e au total), Wolves de Sudbury

En famille

Si les Wolves étaient une de ses équipes de prédilections, c'est notamment parce qu'il compte de la famille dans la région de Sudbury.

David Goyette pourra aussi continuer de vivre en français, tout en poursuivant ses études en marketing du sport à l'Université Laurentienne, un programme qu'il a en haute estime.

La Centrale de recrutement de la Ligue de hockey de l'Ontario est élogieuse à son endroit.

Les recruteurs de la OHL le décrivent comme un des meilleurs joueurs de son groupe d'âge, un compteur avec une excellente vision du jeu.

Le hockey d'aujourd'hui repose sur les habiletés et la vitesse; David possède les deux et il aura un impact lorsqu'il évoluera au prochain niveau.

David Goyette aime aussi donner l'exemple autant sur la patinoire qu'à l'extérieur. Son objectif est clair : ramener la coupe Memorial à Sudbury.

Je suis très motivé. Je veux que tout le monde m'aime à Sudbury. Je vais arriver super préparé au camp d'entraînement. J'ai vraiment hâte.

David Goyette, joueur de centre
David Goyette célèbre un but sur la patinoire.

David Goyette est un joueur avec une bonne vitesse, qui se voit aussi comme un excellent leader à l'extérieur de la patinoire.

Photo : Gracieuseté: Mike Goyette

Camp d'entraînement

David Goyette, 16 ans, aura l'occasion de démontrer ses talents lors du camp d'entraînement, prévu à l'automne.

Les autres choix de première ronde des équipes du nord lors du repêchage 2020 de la OHL:
Battalion de North Bay : Ty Nelson, 1er au total. Défenseur originaire de Toronto
Greyhounds de Sault-Ste-Marie : Bryce McConnell-Barker, 4e au total, Centre originaire de London

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi