•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un premier contrat professionnel pour un hockeyeur franco-ontarien du Nord

Le matin du Nord

Avec Martine Laberge

En semaine de 6 h à 9 h

Un premier contrat professionnel pour un hockeyeur franco-ontarien du Nord

Rattrapage du mercredi 25 mars 2020
Damien Giroux signe son contrat sur sa table de cuisine.

Damien Giroux a paraphé une entente de 3 ans avec le Wild du Minnesota, un premier contrat professionnel pour le hockeyeur de Hanmer.

Photo : Minnesota Wild

Le jeune hockeyeur franco-ontarien Damien Giroux vient de franchir une étape importante dans sa carrière : il vient de signer son premier contrat professionnel.

Originaire du quartier Hanmer, dans le Grand Sudbury, le joueur de centre a paraphé une entente de trois ans avec le Wild du Minnesota, l'équipe qui l'a repêché en juin 2018.

Damien Giroux regardait une série sur Netflix chez lui, après s'être entraîné avec son frère (Zacharie, un autre joueur de la Ligue de hockey de l'Ontario), quand son agent l'a contacté pour lui dire que les discussions étaient en cours avec le Wild.

Dès le lendemain, il apposait sa signature au bas du contrat.

C'est vraiment excitant. Depuis que je suis tout jeune que je rêve de jouer dans la LNH. C'est définitivement un pas dans la bonne direction.

Damien Giroux, choix de 5e ronde du Wild du Minnesota en 2018
Damien Giroux dans un chandail blanc qui joue au hockey.

Damien Giroux avait fait bonne impression au camp de développement du Wild du Minnesota, l'été dernier.

Photo : Minnesota Wild

Futur

Cette signature survient quelques jours à peine après l'annulation complète de la saison de la Ligue de hockey de l'Ontario, où il évolue depuis quatre ans au sein du Spirit de Saginaw.

Capitaine de l'équipe depuis quelques saisons déjà, Damien Giroux venait de connaître la meilleure saison de sa carrière, avec 75 points.

Grâce à son contrat, deux avenues s'ouvriront pour lui lors de la reprise des activités de la LNH l'an prochain : évoluer avec le club-école du Wild, en Iowa, ou un retour pour une dernière année à Saginaw, à titre de joueur de 20 ans.

Peu importe la direction que sa carrière prendra, et même s'il a maintenant un contrat en poche, il garde les pieds sur terre.

Pour moi, cet été, je dois m'entraîner le plus possible, m'améliorer le plus possible pour l'an prochain pour avoir un impact, peu importe où je joue.

Damien Giroux, hockeyeur de la région du Grand Sudbury
Damien et Zacharie Giroux se font des passes sur la patinoire.

Damien et Zacharie Giroux peuvent compter l'un sur l'autre pour se motiver en gymnase. Pendant le temps des Fêtes, ils ont aussi une patinoire dans leur cour.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Grégoire

Motivation

De l'aveu même du petit joueur de centre, il devra améliorer entre autres la puissance de son lancer et sa vitesse afin de passer au prochain niveau.

Il compte y parvenir en s'entraînant d'arrache-pied dans le gymnase aménagé dans son sous-sol, chez lui.

En l'absence de ses coéquipiers, il peut heureusement compter sur son frère pour l'aider à se dépasser.

Ça fait une grande différence. On a toujours été compétitifs, donc c'est une grande motivation.

Damien Giroux, privé de glace en raison des restrictions mise en place avec le coronavirus
Damien Giroux en action.

Damien Giroux a connu la meilleure saison de sa carrière avec le Spirit. Il avait 44 buts et 31 passes avant l'annulation de la saison.

Photo :  Ben Hoffman

Détails

Selon le site capfriendly.com, le contrat de trois ans de Damien Giroux est évalué à 2,55 millions $.

Il touchera entre 700 000 $ et 750 000 $ s'il évolue dans la Ligue nationale et 70 000 $ s'il joue dans les ligues mineures.

Le hockeyeur sudburois encaissera aussi une prime d'engagement de 85 000 $ par année au cours des trois prochaines saisons.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi