•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Travailler ensemble pour faire une différence en santé mentale

Le matin du Nord

Avec Martine Laberge

En semaine de 6 h à 9 h

Travailler ensemble pour faire une différence en santé mentale

Rattrapage du mercredi 26 février 2020
Des gens dans une salle assistent à une présentation

Plusieurs dizaines de personnes étaient rassemblés ce matin pour célébrer les cinq ans de Mobilisation Communautaire Sudbury

Photo : Radio-Canada / Frederic Projean

L'Association canadienne pour la santé mentale Sudbury/ Manitoulin (ACSM-SM) a célébré les cinq ans de Mobilisation Communautaire Sudbury (MCS) ce mercredi. Ce service d'intervention regroupant 25 organismes du secteur communautaire, de la santé et des services municipaux cible les personnes en situation de crise ou risquant un préjudice immédiat.

La table de Mobilisation Communautaire Sudbury (MCS) organise des rencontres mensuelles pour ses partenaires, où les cas nécessitant une intervention rapide sont soumis pour évaluation.

Ça peut être une famille, une résidence ou une personne. Quand on présente un cas, on identifie les risques au niveau de la santé mentale, de la toxicomanie,le  risque d’être sans abris, etc, indique Hailey Gaskin, coordonnatrice des services de réduction des méfaits à l’ACSM-SM

830575BA-4917-42D0-A3BE-DF6DB116352B

Hailey Gaskin, coordonatrice de la réduction des méfaits à l’Association canadienne pour la santé mentale.

Photo : Radio-Canada / Frederic Projean

Si certains cas doivent être traités immédiatement à cause de danger immédiat, le groupe MCS est aussi un service de référence pour ceux qui souhaitent obtenir de l'aide.

Si la personne n’est pas prête à recevoir les soins, au moins maintenant elle sait quelle agence peut l'aider, avance Mme Gaskin.

Ce facteur contribue à l'améliration de l'offre de services et a des effets positifs dans la communauté, selon Mme Gaskin.

Ça a donné l’opportunité aux partenaires de communiquer entre eux et travailler ensemble pour répondre aux besoins de la communauté, précise-t-elle. (...) Maintenant, on peut amener les services à la personne ensemble.

En 2018, pas moins de 253 situations ont été soumises et de celles-ci, 223 ont pu recevoir de l’aide grâce à ce service. Le service a été étendu pour inclure la région d’Espanola il y a deux ans.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi