•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Portrait : Être amoureux à Sudbury malgré une tétraplégie

Le matin du Nord

Avec Martine Laberge

En semaine de 6 h à 9 h

Portrait : Être amoureux à Sudbury malgré une tétraplégie

Rattrapage du mercredi 12 février 2020
Un homme en fauteuil roulant tiens la main d'une femme dans un appartement.

Nadine Law et Daniel Lebrun ont eu le coup de foudre à Lively, il y a 3 ans.

Photo : Radio-Canada / Gabrielle Morin-Lefebvre

Pour lui, c'était sa passion et son dévouement pour la communauté. Pour elle, c'était ses yeux bleus, son sens de l'humour et son attitude bad boy. Nadine Law et Daniel Lebrun partagent leur quotidien malgré la tétraplégie et les défis au quotidien pour ce dernier. Portrait d'un couple s'aimant au-delà des mots et des malgré.

À 16 ans, Daniel devient quadriplégique à la suite d’une rupture de sa moelle épinière lors d’un accident dans un lac avec ses amis.

Il y avait du sable dans le fond. Quand j’ai été après l’ouvrage, j’ai décidé de plonger. Je n’ai pas plongé assez creux, raconte Daniel Lebrun.

Les tourtereaux se rencontrent il y a 9 ans alors que Nadine Law travaille comme soutien personnel pour la fondation I Can dans l’immeuble où réside Daniel. Mais c’est lors d’un spectacle à la Ferme Anderson à Lively que se produit le coup de foudre.

Elle me lit assez bien, si je ne vais pas bien elle peut le savoir, elle me dit souvent que je la calme, souligne M. Lebrun, souriant.

Dès le début de la relation, Daniel Lebrun refuse que sa conjointe devienne son infirmière, un préjugé encore véhiculé aujourd’hui.

Ce n’est pas bon pour la relation à l’avenir. On l’a vu dans d’autres couples. Soit que c’est le mari ou la femme qui se brûle, ça ne marche pas bien, affirme-t-il.

L’accessibilité, un combat quotidien mené à deux

Les deux militent dans l’organisme Access2All, un projet qui fournit des rampes aux établissements non accessibles à Sudbury. Bien que Nadine ait déménagé dans un appartement plus accessible, les défis sont encore nombreux pour le couple lorsqu’ils désirent se visiter.

J’appelle un taxi, le taxi me refuse, c’est déjà arrivé. Pendant l’hiver, je prends le transport en commun de Sudbury Transit, mais il y a trop de neige et je ne peux pas débarquer, déplore M. Lebrun.

Les mots Nous ne pouvons pas toujours choisir la musique que la vie joue pour nous, mais nous pouvons choisir comment la danser accompagnent le vinyle de la chanson More Than Words de Extreme.

Le cadeau offert à Daniel Lebrun par Nadine Law, clin d'oeil à la chanson favorite du couple, à leur relation unique ainsi qu'à la passion de M. Lebrun pour les disques vinyle.

Photo : Radio-Canada / Gabrielle Morin-Lefebvre

Mais peu importe ce que la vie réserve au couple, selon eux, l’amour se passe de mots, comme chante le groupe Extreme dans More Than Words, une chanson toute spéciale pour le couple qui célébrera son quatrième anniversaire cet été. Nadine a d'ailleurs offert le vinyle en cadeau pour ne pas l'oublier.

Entre partenaires, avec tout ce qu’on partage, l’amitié, l’amour et les sentiments, c'est avec petits mots-là que c'est devenu notre chanson, conclut Daniel Lebrun

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi