•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le matin du Nord

Avec Martine Laberge

En semaine de 6 h à 9 h

Surreprésentation des femmes autochtones dans les pénitenciers : des solutions?

Rattrapage du jeudi 30 janvier 2020
Les barreaux d'une prison

Les mains d'une femme aux barreaux d'une prison

Photo : Reuters / Ueslei Marcelino

Le constat est triste et a même été qualifié de parodie nationale par l'enquêteur correctionnel du Canada, Ivan Zinger.

Son dernier rapport fait état d'une constante augmentation du pourcentage de femmes autochtones dans les pénitenciers du pays. Elles représentent maintenant 42 pour cent de toutes les femmes détenues alors que les autochtones ne forment que 4,9 pour cent de la population canadienne selon le recensement de 2016.

Dans une entrevue accordée à l'émission Le matin du Nord, Émilie Coyle, la directrice générale de l'Association canadienne des Sociétés Elizabeth Fry, rappelle que l'emprisonnement n'est pas une solution aux problèmes sociaux qui, selon elle, sont à la source de nombreux cas de violence et de crime.

Émilie Coyle a aussi tenu à souligner la proportion importante de femmes incarcérées qui ont des enfants. Une situation qui, soutient-elle, perpétue la pauvreté, l'isolement et la précarité des jeunes autochtones.

Selon l'organisme, l'argent injecté dans le système carcéral devrait plutôt servir à prévenir les délits en offrant de l'aide directement dans les communautés autochtones.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi