•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quand l'équivalent d'un village fréquente la banque alimentaire

Le matin du Nord

Avec Martine Laberge

En semaine de 6 h à 9 h

Quand l'équivalent d'un village fréquente la banque alimentaire

Rattrapage du mercredi 29 janvier 2020
Angèla Séguin-Servant devant la porte de la banque alimentaire.

Angèla Séguin-Servant ne compte pas son temps pour la maison Inner City, sur la rue Elm, au centre-ville de Sudbury.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Projean

Chaque mois, près de 1500 familles fréquentent la maison Inner City, à Sudbury, qui offre de l'aide alimentaire et des services psychologiques. C'est comme si les villages entiers de Moonbeam, Smooth Rock Falls ou Earlton avaient recours à de l'aide.

Angèla Séguin-Servant côtoie les bénéficiaires de la banque alimentaire du centre-ville de Sudbury depuis maintenant 9 ans.

Bénévole à l'accueil dans cette maison centenaire, elle entend les histoires, souvent tragiques, d'une vingtaine de clients par jour.

La dame au grand coeur estime que c'est elle qui sort grandie au contact de tous les gens qu'elle aide.

Quand tu vois ça, tu apprécies la famille qui t'a élevé, tout ce que tu as dans la vie. Personne ne veut être comme ça.

Angèla Séguin-Servant, bénévole
Angèla Ségui-Servant devant les tablettes de la banque alimentaire remplies de cannes.

Plus de 1400 familles ont besoin des services de la banque alimentaire du centre-ville, nous dit Angèla Séguin-Servant.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Projean

Téléphone

La banque alimentaire de l'organisme est située au sous-sol.

Au rez-de-chaussée, un salon, une petite salle intime bien aménagée où les visiteurs peuvent se confier à des intervenants, un espace pour les enfants et une toute petite salle avec un outil bien plus précieux qu'on pourrait penser :  un téléphone.

« Souvent, nos gens ont perdu leur carte d'identité, leur carte de santé ou leur téléphone. Donc c'est ici qu'ils viennent. »

La directrice de la Inner City Home Jennifer Grooms et la bénévole Angèla Séguin-Servant devant une plante verte.

La directrice de la Inner City Home Jennifer Grooms et la bénévole Angèla Séguin-Servant posent dans la salle qui accueillent les familles.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Projean

Financement

Quand Angèla Séguin-Servant a commencé à offrir de son temps à l'organisme, elle avait parfois des « temps morts », sans clients.

Neuf ans plus tard, elle estime n'avoir aucun répit :  le salon est plein, et elle doit parfois finir plus tard pour terminer ses tâches.

L'an passé 2500 enfants ont été nourris à la Maison Inner City. C'est 200 de plus que l'année précédente!

L'organisme lance aujourd'hui sa campagne Loving Hands, dans le but de recueillir 20 000$ dans un grand gala le 28 février prochain.

Ce montant servira à la gestion de la maison, dont le budget annuel est évalué à 200 000$.

Soulignons que la maison Inner City ne reçoit aucune subvention gouvernementale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi