•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des aînés mis au défi de monter sur scène après 50 ans

Le matin du Nord

Avec Martine Laberge

En semaine de 6 h à 9 h

Des aînés mis au défi de monter sur scène après 50 ans

Rattrapage du lundi 20 janvier 2020
L'affiche au coeur des artistes et Chuck Labelle au micro.

Jean-Guy "Chuck" Labelle partage son expérience de la scène avec les personnes intéressées au concours.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Projean

Pendant plusieurs années, Jean-Guy "Chuck" Labelle a accompagné des jeunes dans divers concours musicaux. Cette fois, un nouveau défi se présente au vétéran chanteur country du nord de l'Ontario : soutenir les aînés et retraités du Grand Sudbury, dans le cadre d'un concours de talent bien particulier.


« Au cœur des artistes 50 + » est le premier événement du genre dans la province organisé par la Fédération des aînés et retraités francophones de l'Ontario (FARFO) et par le Centre franco-ontarien de folklore.
Des artistes en art littéraire, chansons et humour sont recherchés pour la grande finale, qui regroupera une quinzaine de personnes au printemps.

Jean-Guy "Chuck" Labelle anime des ateliers pour mieux préparer les candidats aux auditions du 23 février prochain, à Azilda.

Les finalistes seront accompagnés pour qu'ils soient à leur meilleur lors de la finale.

Je pense que communiquer avec eux sera plus facile (qu'avec les jeunes). Je ne pense pas que j'aurai à me battre avec leur téléphone cellulaire!

Jean-Guy "Chuck" Labelle, animateur des ateliers du concours Au coeur des artistes 50+
Jean-Guy Labelle pointe une dame debout devant un micro et texte dans la main.

Jean-Guy Labelle partage son expérience avec Nicole Laforge, qui souhaite participer aux auditions.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Projean

Attitude

Même s'il admet que le téléphone portable est une réalité bien moderne, le chanteur franco-ontarien avoue avoir bien de la difficulté à convaincre ses jeunes élèves dans les écoles de s'en départir.

Le chanteur country estime qu'il sera peut-être plus simple de corriger certains défauts de ses participants à la retraite.

« Je m'attends à beaucoup moins d'attitudes! Mais les jeunes sont bons : ils savent que je suis des fois plus niaiseux qu'eux autres... », dit-il en riant.

Une dizaine de personnes ont assisté à l'atelier de vendredi dernier, dans un club de l'âge d'or du Grand Sudbury.

Une dizaine de personnes ont assisté à l'atelier de vendredi dernier, dans un club de l'âge d'or du Grand Sudbury.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Projean

Essai

Le concours dans le Grand Sudbury sera un projet-pilote de la FARFO. Il pourrait être étendu à l'ensemble de la province l'an prochain.

On n'a pas de peur, pas d'inconnu, pas de limite. C'est le fun. Et on est bien entouré par Chuck, La Nuit sur l'étang, et plein d'artistes qui savent ce qu'ils font.

Micheline Lalonde, coordonatrice de la FARFO

Un élément de difficulté supplémentaire pour l'organisatrice du concours, c'est de convaincre les aînés de non seulement avoir le courage de monter sur scène, mais encore, simplement, de sortir de chez eux malgré les conditions hivernales pour participer aux auditions.

Gêne
Gaétanne Savage était une de ces « braves » à s'être présentée à l'une des trois séances d'information vendredi dernier, à Chelmsford. Elle a poussé l'audace jusqu'à aller sur scène pour interpréter une chanson au piano.

La dame de 65 ans a ensuite reçu des conseils de Chuck Labelle pour mieux se préparer à son audition du 23 février.

C'était gênant. C'était la 1re fois. Mais je pense que je m'habituerai! J'ai bien aimé ça!

Gaétanne Savage, participante

Prix

Un prix de 1000 $ sera remis au gagnant ou à la gagnante du concours « Au cœur des artistes 50 + », ce printemps. Des séances d'information animées par Chuck Labelle auront lieu le 21 janvier dans le nouveau Sudbury, et le 12 février à Hanmer.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi