•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déclarer l’urgence climatique à Thunder Bay : simple symbole ou mesure concrète?

Le matin du Nord

Avec Martine Laberge

En semaine de 6 h à 9 h

Déclarer l’urgence climatique à Thunder Bay : simple symbole ou mesure concrète?

Rattrapage du lundi 13 janvier 2020
Un drapeau canadien avec, en arrière-plan, de la fumée qui sort d'une cheminée.

La pollution au Canada. Photo prise dans la section des raffineries dans l’est de Montréal.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Des feux en Australie en passant par la fonte des glaces, les effets des changements climatiques forcent de plus en plus de municipalités ontariennes à déclarer l'urgence climatique. Après Sudbury et Ottawa, c'est au tour du conseil municipal de Thunder Bay de se pencher sur la question. Quels sont les impacts concrets d'une telle décision?

À la demande d’Earthcare, un groupe local sur l'adaptation du climat, les conseillers municipaux étudieront la possibilité de déclencher l’urgence climatique. D’après Philippe Crabbé, professeur émérite d'économie des ressources naturelles et de l'environnement à l'Université d'Ottawa, cela pourrait avoir un impact sur la construction en zone inondable ainsi que sur l’exploitation du territoire.

Thunder Bay doit être entourée de zones forestières. Ça peut avoir un impact sur la gestion de la forêt, explique-t-il.

S'il pense que l’urgence climatique permet de mieux communiquer les informations sur le changement climatique, M. Crabbé estime qu’il s’agit surtout d’un principe d’organisation puisque les pouvoirs des municipalités sont limités.

Ça change certainement quelque chose, mais ce n’est pas une obligation juridique. Si on ne respecte pas l’urgence climatique, il n’y a pas de sanctions.

Philippe Crabbé, professeur d’économie et des ressources naturelles, Université d’Ottawa.

Selon M. Crabbé, une urgence climatique adoptée à l’unanimité, comme ce fut le cas à Sudbury, donne plus de pouvoir aux municipalités.

Si l’urgence climatique est incluse dans le plan d’urgence global que les municipalités ont le devoir de prendre par obligations au niveau provincial, ça leur donne beaucoup plus de poids , précise-t-il également.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi