•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un polar nord-ontarien bientôt sur nos ondes

Le matin du Nord

Avec Martine Laberge

En semaine de 6 h à 9 h

Un polar nord-ontarien bientôt sur nos ondes

Rattrapage du lundi 2 décembre 2019
Deux enquêteurs surveillent la scène d'un crime.

Dans la série Eaux turbulentes, l'enquêteuse Marianne Desbiens (Hélène Florent) doit résoudre le meurtre d'une autochtone qui bouleverse la communauté de Queensbury.

Photo : Radio-Canada

Connaissez-vous la ville de Queensbury?

Les téléspectateurs auront bientôt l’occasion de découvrir cette ville minière du Nord de l’Ontario, quand la minisérie policière Eaux turbulentes sera enfin diffusée sur les ondes d’ICI ARTV.

C'est Sudbury et sa région, où a eu lieu une partie du tournage, qui devient cette ville fictive, inventée pour les besoins de la série.

La grande première est prévue pour le vendredi 13 décembre, à 19 h.

C’est la comédienne Hélène Florent qui interprète le rôle du personnage principal, l’enquêteuse Marianne Desbiens. Celle-ci doit résoudre le meurtre d’une jeune autochtone retrouvée près de la rivière qui longe la ville de Queensbury.

C’est vraiment une ville minière. La ville qui côtoie la forêt juste à côté. [...] J’ai hâte que les gens découvrent ce paysage-là. Ça fait du bien, on est ailleurs. La ville, le lieu est un personnage en soi.

Hélène Florent

Quand on lui demande si Eaux turbulentes pourrait servir de porte d’entrée à la télévision en français pour certains francophones de l’Ontario qui auraient moins l’habitude de consommer de telles séries, Hélène Florent avoue qu’elle le souhaite.

Que le regard se tourne vers la série parce que c’est tourné là, les gens font “Ah, je suis curieux parce que c’est chez nous.” Et de là font peut-être “Ah, mais j’ai aimé ça, puis c’est en français.” Puis peut-être qu’ils vont avoir le goût d’aller voir autre chose.

Hélène Florent

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi