Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Martine Laberge avec une chemise grise et un pantalon noir
Audio fil du mercredi 6 novembre 2019

Max Domi et la technologie au secours des diabétiques

Publié le

Natalie McLean nous montre quelques appareils pour surveiller les taux de glycémie.
Natalie McLean nous montre quelques appareils pour surveiller les taux de glycémie.   Photo : Radio-Canada / Frédéric Projean

Dans son autobiographie publiée récemment, la vedette du Canadien de Montréal Max Domi raconte avec générosité et moult détails l'impact du diabète de type 1 dans sa vie.
Heureusement, la technologie peut maintenant donner un certain répit aux patients, mais aussi à leur famille.

Commercialisés entre autres sous les noms de commerce Freestyle Libre et Dexcom G6, de plus en plus d'appareils permettent de suivre en temps réels, et surtout sans les dizaines de piqûres sur le bout des doigts, les taux de sucre chez les patients atteints de diabète.

Avec le Dexcom G6, toutes les données peuvent être envoyées sur plusieurs appareils mobiles en même temps, dont ceux de parents qui sont parfois bien loin de leur enfant, grâce à un petit émetteur apposé sur leur corps.

Ils permettent même de prévoir les baisses et les hausses de sucre dans le sang.

Nos patients n'ont plus besoin d'arrêter leur vie pour prendre leur taux glycémique.

Natalie McLean, infirmière au Centre du diabète d'Horizon Santé-Nord
Appareils de surveillance de la glycémie.
Ces appareils sont de plus en plus populaires. Photo : Radio-Canada/Frédéric Projean

Inspiration

L'infirmière Natalie McLean, d'Horizon Santé-Nord souligne que les taux de diabètes sont à la hausse en Ontario.

La biographie « No Days Off  », de Max Domi, met en lumière les défis des jeunes et des sportifs de haut niveau aux prises avec la maladie.

Elle peut aussi servir, croit-elle, d'inspiration pour nos jeunes athlètes.

Lors de l'annonce d'un diagnostic, c'est parfois la fin du monde pour eux.

De savoir que du monde comme Max qui ont le diabète aussi, ils se sentent moins seuls. Ils voient qu'ils peuvent le faire (s'en sortir).

Natalie McLean, infirmière, Horizon Santé-Nord
La biographie de Max Domi
Le diabète ne prend jamais congé, nous dit Max Domi dans son autobiographie. Photo : Radio-Canada/Frédéric Projean

Sensibilisation
La biographie de Max Domi (en anglais seulement) est sur les tablettes depuis la semaine dernière, à temps pour le Mois de la sensibilisation au diabète.

Chargement en cours