•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mieux traiter les patients en cardiologie du nord ontarien

Le matin du Nord

Avec Martine Laberge

En semaine de 6 h à 9 h

Mieux traiter les patients en cardiologie du nord ontarien

Audio fil du mercredi 30 octobre 2019
Docteur Andrea Kumar est debout, souriant, avec une chemise bleu pâle, dans le studio de Radio-Canada à Sudbury

Docteur Andreas Kumar, dans le studio de Radio-Canada à Sudbury

Photo : Radio-Canada

Andréas Kumar, cardiologue à Horizon Santé Nord, à Sudbury, est sans équivoque : les patients du Nord de l'Ontario ont des besoins uniques qui diffèrent de ceux des patients des grandes villes.

On voit plus de tabagisme et on voit un peu plus d'obésité aussi, a-t-il confié en entrevue au Matin du Nord. Selon lui, l'accès plus difficile aux services de santé, notamment en raison des grandes distances à parcourir pour y avoir recours, mine la santé des gens de la région.

Je trouve que ces patients-là ne sont assez bien représentés au niveau de la société, ils ont besoin d'un avocat assis à la table pour leur dire : "Écoutes, c'est pas tout le monde qui habite à Toronto, ici".

Andréas Kumar, cardiologue

Le Dr Kumar est l'un des 10 médecins sélectionnés pour participer au programme de leader Can Fuel de la Société canadienne de cardiologie. Il participera au programme de mentorat qui vise à développer le leadership et ainsi assurer une progression professionnelle dans divers domaines de la médecine cardiovasculaire.

Sudbury, chef de file

Le Dr Kumar estime que le Département de cardiologie d'Horizon Santé Nord a tout ce qu'il faut pour devenir un chef de file dans son domaine.

Son but : faire du Département cardiologie un centre universitaire au même titre que l'Institut de cardiologie, à Ottawa, ou que les grands centres à Toronto : Vraiment développer cela comme un centre sérieux de recherche, un centre d'excellence au niveau clinique pour vraiment être au même niveau que tout le monde d'autre et même devenir des leaders.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi