Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Martine Laberge avec une chemise grise et un pantalon noir
Audio fil du jeudi 10 octobre 2019

Le retour au bercail de Frank Bach

Publié le

Frank Bach, graphiste principal de l'application mobile Headspace, dans le studio de Sudbury sourit à la caméra vêtue d'un chandail noir et d'une casquette noire
Frank Bach, graphiste principal de l'application mobile Headspace, dans le studio de Sudbury   Photo : Radio-Canada

Le graphiste franco-ontarien Frank Bach vit à Los Angeles où il travaille pour l'application mobile Headspace. Après avoir participé à la conférence Mobile One, à Paris, il est de retour à Sudbury pour quelques jours.

Il est de passage dans sa ville natale pour prendre part à la conférence Charged 2019 qui porte sur les liens entre la technologie et le design. Il participera notamment à une discussion sur l’importance de donner un aspect humain à la technologie.

Dans son travail, Frank Bach crée des produits numériques qui lient le monde des arts, des technologies et le bien-être. L’application Headspace a été téléchargée plus que 60 millions de fois. L’application comprend aussi environ 300 employés.

De Sudbury à Los Angeles

Frank Bach était musicien, étudiant dans le programme de graphisme au collège Cambrian et étudiant dans le programme de communications à l'Université Laurentienne. Il n’avait aucune idée qu'il se retrouverait à vivre et travailler en Californie.

J’avais juste vraiment des rêves et je voulais avoir de l’impact sur le monde dans une façon plus globale et Headspace était le véhicule qui m’a aidé à faire ça, explique-t-il.

Écoutez la deuxième partie de l'entrevue

Chargement en cours