•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La renaissance de l'épicerie du village

Le matin du Nord

Avec Martine Laberge

En semaine de 6 h à 9 h

La renaissance de l'épicerie du village

Audio fil du mardi 8 octobre 2019
Gilles Poirier à la caisse enregistreuse.

Gilles Poirier partagera son horaire entre sa nouvelle épicerie et le dépanneur familial.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Projean

Alors que plusieurs petites communautés voient leur seule épicerie fermer en raison d'un manque de rentabilité, un homme d'affaires d'un village du nord de l'Ontario prend le pari inverse.

Même si Massey ne compte que 1100 habitants, Gilles Poirier ouvrira mercredi le premier supermarché de la communauté depuis des années.

Ce nouveau commerce est très attendu dans le village situé entre Sudbury et Blind River, sur la route Transcanadienne 17.

À l'exception de quelques dépanneurs et marchands de fruits et légumes durant la saison estivale, les gens de Massey devaient conduire près de 30 minutes de minutes pour faire leurs emplettes, dans la ville voisine d'Espanola.

Ça fait longtemps qu'ils n'ont pas eu d'épicerie. Ils ont hâte d'en ravoir. On en entend jaser de plusieurs. Ils ont ben hâte qu'on rouvre nos portes.

Gilles Poirier, propriétaire de Poirier's Clover Farm
Gilles Poirier devant les allées de son épicerie.

Le propriétaire de l'épicerie de Massey, Gilles Poirier, a mis beaucoup d'efforts pour que son commerce voit le jour.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Projean

Développement économique

Les dirigeants du canton de Sables-Spanish Rivers se réjouissent de l'arrivée du nouveau commerce.

De nombreuses personnes âgées habitent dans le village.

« Ça va donner plus de flexibilité et d'indépendance à notre population, en plus de renforcer notre économie », croit Lisa Hobbs, agente de développement économique.

Expérience

La famille Poirier possède déjà un dépanneur à Massey depuis plus de 45 ans.

Ils ont acquis l'édifice de leur nouveau commerce il y a 6 ans, mais de l'aveu même de Gilles Poirier, il avait besoin de rénovations majeures.

C'est ce qui explique la longue attente avant de pouvoir enfin ouvrir l'épicerie.

J'ai peur, j'ai hâte. C'est un grand pas pour nous. Ça va être intéressant. J'ai hâte de voir comment la clientèle va répondre à nos efforts.

Gilles Poirier, propriétaire de l'unique épicerie de Massey
Des allées d'épicerie

Il reste quelques détails à fignoler avant l'ouverture de l'épicerie de Massey.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Projean

Risque calculé

Monsieur Poirier compte partager son temps entre le dépanneur (qui restera ouvert) et son épicerie, qui appartient à la chaîne Sobey's.

Quand le journaliste du Matin du Nord lui a suggéré que les épiceries des petites communautés ont davantage tendance à fermer qu'à rouvrir de nos jours, Gilles Poirier se montre davantage optimiste.

L'homme d'affaires estime avoir bien évalué les risques.

Il est convaincu que la population de Massey, mais aussi des communautés avoisinantes et les nombreux touristes qui fréquentent le parc provincial des Chutes, permettra à sa nouvelle entreprise de survivre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi