Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Martine Laberge avec une chemise grise et un pantalon noir
Audio fil du vendredi 7 juin 2019

Hey Wow : l'album où l'accordéon est roi

Publié le

Les quatre musiciens de la formation Hey Wow sur scène.
Les membres de Hey Wow en spectacle en janvier à Contact ontarois.   Photo : Joël Ducharme

Un univers parallèle où Jimi Hendrix a fait brûler un accordéon plutôt qu'une guitare, où c'est cet instrument à vent qui fait délirer les foules : c'est ce qu'avait en tête Hey Wow, quand la formation a imaginé son nouvel opus.

La formation franco-ontarienne Hey Wow lançait un nouvel album, 1974-1979, aux sonorités disco-funk, hier soir, au Mercury Lounge d'Ottawa.

Si le rock n'est pas complètement évacué du son de Hey Wow, 1974-1979 y laisse moins de place que sur les enregistrements précédents.

On y retrouve aussi les paroles humoristiques et l'alternance linguistique de Jean-Marc Lalonde. Des chansons comme Du poil au menton, Creepy dépanneur, ou encore Catwoman, je t'aime donnent une idée du ton des textes.

Des liens nord-ontariens

La collaboration du musicien sudburois Stef Paquette a été enregistrée au studio Jack-Indiebox à Azilda dans le Grand Sudbury.

On a demandé au potentiel futur candidat néo-démocrate Stef Paquette de collaborer, rigole le guitariste de Hey Wow, Kevin Daoust.

Le jour de l'enregistrement, je lui ai écrit pour demander si ça allait toujours pour l'enregistrement et il m'a répondu "oui, puis apporte des pogos de Larry's" en référence à la pataterie de Sturgeon Falls sur le chemin entre Ottawa et Sudbury, raconte-t-il.

Chargement en cours