•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le matin du Nord

Avec Martine Laberge

En semaine de 6 h à 9 h

Chronique historique : les États généraux du Canada français

Audio fil du mercredi 18 octobre 2017
Serge Miville à l'émission le Matin du Nord

Serge Miville, professeur d'histoire à l'Université Laurentienne et titulaire de la Chaire de recherche en histoire de l'Ontario français

Photo : Radio-Canada / Frédéric Projean

Pour plusieurs les États généraux du Canada français à la fin des années 60 ont été un événement déclencheur pour le développement de l'identité des francophones au Canada.

Ces États généraux ont été une série d'assises entre 1966 et 1969 qui ont surtout été le théâtre d'affrontements entre des promoteurs de la souveraineté du Québec et des leaders des minorités francophones du pays.

La résolution la plus marquante a été celle sur l'autodétermination de la nation canadienne-française, qui indiquait que le Canada français devrait former une nation ayant le Québec comme foyer.

Les représentants des minorités francophones ont crié à l'abandon, mais la délégation québécoise a voté massivement en faveur de la résolution.

On pourrait en conclure qu'il y a eu une rupture profonde, mais comme l'explique l'historien en résidence du Matin du Nord, Serge Miville, l'histoire est beaucoup plus nuancée.

Il nous dresse un portrait des États généraux dans sa chronique historique mensuelle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi