•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

<em>Sound of Metal</em> et le son de la surdité

Le matin du Nord

Avec Martine Laberge

En semaine de 6 h à 9 h

Sound of Metal et le son de la surdité

Rattrapage du lundi 8 février 2021
Un homme joue la batterie à torse nu

La performance de Riz Ahmed dans « Sound of Metal » est parmi les meilleures de l’année 2020 selon de nombreuses critiques.

Photo : Caviar

CRITIQUE | Quel prix seriez-vous prêt à payer pour regagner un de vos sens, perdu subitement ?

C’est à ce dilemme que fait face le personnage principal du film Sound of Metal, nommé à plusieurs reprises aux divers prix qui récompensent le meilleur du cinéma en 2020.

Le son du métal dans Sound of Metal fait référence à la musique assourdissante que préfère son protagoniste, mais aussi à la qualité douteuse du paysage sonore qu’un implant chirurgical peindra pour lui vers la chute du film. Batteur endiablé pour un duo de métal, Ruben (Riz Ahmed) perd son ouïe en plein milieu d’une performance.

À la recherche de la tranquillité

En tant qu’ancien toxicomane, la surdité soudaine de Ruben fragilise son rétablissement. Accueilli à bras ouverts par une communauté qui s’occupe d’une retraite à l’intention de toxicomanes sourds et malentendants, Ruben refuse la porte qui s’ouvre devant lui, celle qui pourrait mener à la paix et la tranquillité.

La dernière séquence du film, bien que tragique, est d’une beauté à couper le souffle.

La critique de Sound of Metal a été présentée en deux parties.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi