•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Justin Trudeau et Joe Biden: une complicité à venir, mais un début sous tension

Le matin du Nord

Avec Martine Laberge

En semaine de 6 h à 9 h

Justin Trudeau et Joe Biden: une complicité à venir, mais un début sous tension

Rattrapage du jeudi 21 janvier 2021
Joe Biden.

Le président Joe Biden signe ses premiers décrets dans le bureau ovale de la Maison Blanche.

Photo : Associated Press / Evan Vucci

CHRONIQUE | Le premier appel officiel du 46e président des États-Unis Joe Biden sera avec le premier ministre du Canada, Justin Trudeau.

Un signe, selon le chef du bureau d'Ottawa au quotidien La Presse et chroniqueur à l'émission Le matin du Nord, Joël-Denis Bellavance, que les liens entre les deux pays devraient s'améliorer de beaucoup sous l'administration Biden.

Et ce, même si l’une des premières décisions du nouveau président a été de révoquer le permis permettant la construction du pipeline Keystone XL sur le territoire américain et la promesse de Justin Trudeau de continuer à défendre le projet, les relations entre les deux hommes ne devraient pas refroidir pour autant, selon le journaliste.

Joël-Denis Bellavance revient également sur l'expulsion du député Derek Sloan pour avoir accepté un don d'un sympathisant néonazi.

Erin O'Toole a décidé de faire le grand ménage avant le printemps

Joël-Denis Bellavance

Selon le journaliste, des gens se demandent en coulisses si Derek Sloan va se joindre au Parti populaire du Canada de Maxime Bernier en vue des prochaines élections.

La question des voyages à l'étranger non essentiels a aussi retenu l'attention cette semaine sur la colline parlementaire. Le gouvernement de Justin Trudeau songe à imposer des mesures restrictives à ceux qui ignorent les recommandations des autorités sanitaires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi