•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : comment expliquer le « Miracle africain » ?

Le matin du Nord

Avec Martine Laberge

En semaine de 6 h à 9 h

COVID-19 : comment expliquer le « Miracle africain » ?

Rattrapage du mercredi 25 novembre 2020
Un homme subit un test de dépistage de la COVID-19 en Afrique.

L'Afrique détient une grande expertise en matière de pandémies.

Photo : Reuters / Afolabi Sotunde

CHRONIQUE | Au printemps dernier, au moment où l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) tirait la sonnette d'alarme quant à la propagation de la COVID-19, les yeux étaient entre autres tournés vers le continent africain où l'on craignait des conséquences désastreuses des suites de la pandémie.

Le professeur pour l'étude des cultures et des sociétés multiculturelles et chroniqueur à l'émission Le matin du Nord, Boulou Ebanda De B'béri, indique que l'hécatombe annoncée au printemps ne s'est jamais produite.

Dans la vie de tous les jours, au marché, les gens continuent à vivre comme si le coronavirus, qui nous hante au Canada et dans les pays riches, n'était pas une préoccupation particulière ici.

Boulou Ebanda De B'Beri, professeur pour l'étude des cultures et des sociétés multiculturelles, Université d'Ottawa

Il croit que les Africains ont tiré de grandes leçons quant à la propagation de virus, ayant combattu le virus de l'Ebola depuis de nombreuses années.

Dans le cadre de cette chronique, Boulou Ebanda De B'Beri se questionne également à savoir pourquoi les victimes d’origine africaine sont les plus frappées dans les pays du Nord, à la différence des gens vivant en Afrique où la distanciation physique est presque impossible à respecter.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi