•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La petite histoire de la bande dessinée

Le matin du Nord

Avec Martine Laberge

En semaine de 6 h à 9 h

La petite histoire de la bande dessinée

Rattrapage du vendredi 5 juin 2020
Une planche dessinée par Hergé qui représente Tintin et le capitaine Haddock à bord de l'Aurore, le navire qui vogue sur l'océan vers l'Étoile mystérieuse dans la bande dessinée «L'Étoile mystérieuse».

La planche en question représente Tintin et le capitaine Haddock à bord de l'Aurore, le navire qui vogue sur l'océan vers l'Étoile mystérieuse.

Photo : Artcurial

Les bandes dessinées, sous leur forme moderne, font leur première apparition aux États-Unis à la fin du 19e siècle sous l'appellation comics. Voilà ce que raconte Isabelle Lemée, professeure de français et directrice du département de langues à l'Université Lakehead cette semaine dans sa chronique radio-école.

C'est toutefois de l'autre côté de l'océan Atlantique, en Belgique, que se développera la bande dessinée grâce à deux revues proposant les oeuvres des Belges Hergé et Jijé. Il s’agit de Spirou dont le premier numéro est paru en 1938 et Tintin qui débute ses parutions en 1946. Ce n’est toutefois que dans les années 1960, que la bande dessinée commence à obtenir ses lettres de noblesse en se défaisant de l’étiquette de littérature pour enfants, pour se tailler une place dans la littérature pour adultes.

Bien avant les albums cartonnés, c'est la presse, avec ses fameux illustrés, qui permet à la bd francophone de s'épanouir.

Isabelle Lemée, professeure de français et Directrice du Département de Langues à l'Université Lakehead

Fait intéressant : les amateurs de bandes dessinées ont leur rendez-vous de choix. Il s’agit du Festival d’Angoulême, le plus important festival de bande dessinée francophone. Il récompense les bédéistes chaque année depuis 1974.

Jusqu’au retour en classe des élèves ontariens, Le Matin du Nord vous présente « La radio-école » tous les jours à 7h40 afin de nous remémorer des concepts de base, parfois oubliés avec les années, mais qui demeurent pertinents pour comprendre le monde qui nous entoure.

En complément :

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi