•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le matin du Nord

Avec Martine Laberge

En semaine de 6 h à 9 h

Chronique radio-école : la richesse de l'ère élisabéthaine

Rattrapage du vendredi 22 mai 2020
William Shakespeare

William Shakespeare

Photo : AP Photo/Lefteris Pitarakis

William Shakespeare est le dramaturge le plus prolifique et célèbre de la scène littéraire élisabéthaine affirme Isabelle Lemée, professeure de français et directrice du département de langues à l'Université Lakehead à Thunder Bay.

L'ère élisabéthaine en littérature fait partie du mouvement plus connu sous le nom de la Renaissance qui a balayé l'Europe du 14e au 17e siècle. Cela correspond au règne de la reine Elisabeth I en Angleterre, qui a régné entre 1558 et 1603.

C’est une période considérée comme l’âge d’or artistique et culturel durant laquelle la littérature, la poésie et le théâtre se sont épanouis. L’amour et l’appui de la reine Elisabeth I envers les arts expliquent pourquoi on a donné son nom à cette période de la littérature anglaise.

On doit surtout retenir que le théâtre et la littérature étaient importants durant l’ère élisabéthaine explique Isabelle Lemée. C’était une époque durant laquelle les riches et les pauvres pouvaient profiter de spectacles et les moins fortunés étaient placés à l’avant.

Jusqu’au retour en classe des élèves ontariens, Le Matin du Nord vous présente « La radio-école » tous les jours à 7h40 afin de nous remémorer des concepts de base, parfois oubliés avec les années, mais qui demeurent pertinents pour comprendre le monde qui nous entoure.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi