•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le rapport au sacré dans l’histoire

Le matin du Nord

Avec Martine Laberge

En semaine de 6 h à 9 h

Le rapport au sacré dans l’histoire

Rattrapage du mardi 24 mars 2020
Illustration d'un tableau noir avec la molécule Radio-Canada dessinée à la craie.

Jusqu’au retour en classe des élèves ontariens, Le matin du Nord vous présente la « radio-école » tous les jours à 7h40 afin de vous remémorer des concepts de base, parfois oubliés avec les années, mais qui demeurent pertinents pour comprendre le monde qui nous entoure.

Photo : Radio-Canada / Camile Gauthier

Aujourd'hui dans la « radio-école », le recteur de l'Université de Hearst et expert de l'histoire des religions, Luc Bussières, nous parle du rapport de l'homme primitif au mystère qui l'entourait.

« L’apparition du rapport au sacré remonte à il y a 100 000 ans » nous rappelle-t-il.

À cette époque, l’espérance de vie était de 25 ans, et l’humain se sentait dépourvu devant la grandeur de la nature.

Reposant seulement sur l’observation pour comprendre son environnement, la plupart des phénomènes naturels demeurent mystérieux pour l’homme primitif, qui se rapporte à l’invisible pour les expliquer.

Le sentiment religieux était né, ce sentiment qui nous pousse à nous demander où l’on va après la mort.

Il y a 40 000 ans, on a commencé à laisser des offrandes aux défunts [...]. Qu’est-ce qui se passait dans le cerveau de nos ancêtres pour qu’ils agissent ainsi ?

Luc Bussières, recteur de l’université de Hearst

Par la découverte des fossiles, l'archéologie nous a prouvé que ces nomades étaient enterrés selon des rites funéraires précis et qu’ils croyaient donc en une puissance plus forte qu’eux se trouvant dans la nature.

La « radio-école » du Matin du Nord

Jusqu’au retour en classe des élèves ontariens, l'émission vous présente « La radio-école » tous les jours à 7h40 afin de vous remémorer des concepts de base, parfois oubliés avec les années, mais qui demeurent pertinents pour comprendre le monde qui nous entoure.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi