•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comprendre la situation à Idlib et la crise des réfugiés syriens en Turquie et en Grèce

Le matin du Nord

Avec Martine Laberge

En semaine de 6 h à 9 h

Comprendre la situation à Idlib et la crise des réfugiés syriens en Turquie et en Grèce

Rattrapage du mercredi 4 mars 2020
Trois fillettes devant une tente et un olivier.

Ces jeunes Syriennes, qui ont fui les bombardements, ont trouvé refuge près du village d'Aqrabat, a proximité de la frontière avec la Turquie, le 31 mai 2019.

Photo : Getty Images / NAZEER AL-KHATIB

Si certains croyaient à une accalmie en Syrie une fois le Califat autoproclamé de Daesch défait, les dernières semaines ont prouvé le contraire.

Selon la politologue en résidence à l'émission Le matin du Nord, Aurélie Lacassagne, la crise actuelle ne surprend en rien. Au fil des années, alors que le régime de Bachar Al-Assad et son allié russe réinstaurait son autorité sur les villes syriennes, il concentrait également ses pires ennemis dans une province bien précise, celle d'Idlib.

La politologue indique que ce geste posé vers la fin de l’été 2018 a eu impact sur des millions de civils, de femmes et d’enfants.

Ce sont ces réfugiés qui arrivent encore en masse en Turquie puis en Grèce, deux pays qui ont d'abord ouvert leurs frontières et accepté d'héberger ces milliers de réfugiés tout en leur freinant l'accès au reste de l'Europe.

La récente sortie du président turc Recep Tayyip Erdogan d'ouvrir les frontières menaçant ainsi un afflux important de nouveaux migrants et la réponse dure de l'Union européenne confirme, selon Aurélie Lacassagne, qu'en dehors de la situation humanitaire il y a, en fait, une crise politique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi