•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jean-Marc Edmé: l'importance d'ouvrir les portes du sport professionnel à la diversité

Le matin du Nord

Avec Martine Laberge

En semaine de 6 h à 9 h

Jean-Marc Edmé: l'importance d'ouvrir les portes du sport professionnel à la diversité

Rattrapage du mardi 16 février 2021
Jean-Marc Edmé avec ses écouteurs et microphone.

Jean-Marc Edmé lors de son passage dans l'Ouest canadien pour le Rouge et Noir d'Ottawa, il y a quelques années.

Photo : Radio-Canada / Ici Radio-Canada Saskatchewan

Quand il étudiait en administration du sport à l'Université Laurentienne, Jean-Marc Edmé, le seul étudiant noir de son groupe, il était souvent choisi en dernier dans les travaux d'équipe. Treize ans plus tard, il est directeur du personnel d'une équipe de la Ligue canadienne de football (LCF), et il se fait un devoir d'embaucher des gens issus de la diversité.

Même s'il était parfois choisi en dernier dans ses cours, Jean-Marc Edmé n'en a pas fait tout un plat. Il admet avoir dû s'adapter à la réalité sudburoise.

Ça a été un choc de ne pas voir autant de personnes qui me ressemblent ou d'autres nationalités. Mais j'ai travaillé fort, je n'ai pas laissé ça m'affecter.

Jean-Marc Edmé, diplômé de l'Université Laurentienne

Portes fermées

Le Montréalais d'origine a adoré son passage dans le nord de l'Ontario.

L'Université Laurentienne, dit-il, a été le pont pour se rendre où il est aujourd'hui.

Jean-Marc Edmé croit que le programme en administration du sport est probablement le meilleur au Canada, et il est très reconnu à l'échelle de l'Amérique du Nord.

Il s'y est fait de nombreux contacts et amis.

Les défis qu'il a rencontrés l'ont amené à travailler d'arrache-pied pour se démarquer et parvenir à grimper les échelons dans le milieu du sport professionnel, jusqu'au Rouge et Noir d'Ottawa, dans la LCF, la seule équipe qui lui a ouvert les portes jusqu'à maintenant..

N'ayant personne dans sa famille qui évolue dans le milieu sportif, c'est lui qui a dû cogner aux portes pour se trouver un emploi.

Il se fait maintenant le porte-étendard de la diversité dans le monde du sport.

C'est important parce que dans la Ligue canadienne, il n'y a pas beaucoup qui sont Noirs ou d'autres nationalités qui font ce que je fais. Le ratio est très bas. J'aimerais être[modèle pour] tous ceux qui veulent rentrer dans le côté administratif ou marketing.

Jean-Marc Edmé, directeur du personnel, Rouge et Noir d'Ottawa

Plus que le mois de février

Jean-Marc Edmé estime que le Mois de l'histoire des Noirs devrait être souligné à longueur d'année.

Il y a plusieurs personnes noires comme des médecins ou des infirmières qui font des choses extraordinaires, rappelle-t-il, et chaque jour des gens de couleur se distinguent à travers le pays.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi