•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le goût des autres

Avec Francis Reddy

6 au 16 juillet
Du lundi au jeudi de 19 h à 20 h
(en rediffusion du mardi au vendredi à 2 h)

Pierre Bouchard : de la glace à la terre

Pierre Bouchard porte un chandail des Canadiens de Montréal et un bâton de hockey sur la patinoire du Centre Bell.

Pierre Bouchard lors d'une cérémonie au Centre Bell de Montréal en 2009

Photo : Getty Images / Richard Wolowicz

En 1974, alors qu'il jouait pour les Canadiens de Montréal, Pierre Bouchard a acquis une terre agricole de 485 hectares (1200 acres). Dès lors, il a assouvi ses deux passions : le hockey, l'hiver, et travail à la ferme, l'été. La saison de hockey se terminait en mai et recommençait en septembre. « Au lieu d'acheter une maison ou un appartement à Montréal, j'avais acheté une terre ici, à Verchères; la première. J'ai aimé ça, et j'ai acheté les voisins par la suite », raconte-t-il à Francis Reddy.

Pierre Bouchard a remporté cinq Coupes Stanley avec les Glorieux dans les années 1970, et mis fin à sa carrière avec les Capitals de Washington, une ville où il a joué pendant deux saisons. « L’argent que j’ai fait à Washington, je l’ai investi dans les terres ici, dévoile-t-il. C’est comme ça que la terre a pris de l’expansion. »

Pierre Bouchard et sa moissonneuse-batteuse

Pierre Bouchard à sa ferme de Verchères

Photo : Courtoisie Vincent Cauchy - La Terre de chez nous

Aujourd'hui, il produit du soya, de l’orge, du blé, des pois et des haricots sur ses terres. « J’ai mis la main à la pâte. L’homme qui était surtout là était M. Desmarais; moi, j’aidais », dit l’ex-hockeyeur devenu fermier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi