Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Francis Reddy
Audio fil du jeudi 4 juillet 2019

Gilbert Delorme, de joueur de hockey à famille d’accueil pour la DPJ

Publié le

Diane et Gilbert Delorme sourient pendant l'entrevue accordée à Francis Reddy.
Diane et Gilbert Delorme sont très heureux de partager avec les auditeurs leur expérience en tant que famille d'accueil.   Photo : Radio-Canada

« Il faut redonner. Quand tu as reçu dans la vie, il faut que tu redonnes », disent à l'unisson Gilbert Delorme et sa femme, Diane. Depuis quelques années, l'ancien joueur du Canadien de Montréal et son épouse sont famille d'accueil d'urgence pour la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ). Le couple, dont la femme a été adoptée, s'est donné pour mission de sauver les enfants, un à la fois. Jusqu'à présent, les Delorme sont venus en aide à trois bambins.

Diane caressait cette idée depuis de nombreuses années, mais elle avait toujours été repoussée en raison de la carrière de hockeyeur de son mari, entre autres. Après quelques reports, le projet s’est finalement concrétisé il y a quelques années.

Diane et Gilbert Delorme sont famille d’accueil d’urgence, ce qui veut dire qu’ils doivent être prêts à n'importe quel moment. La dernière fois qu’ils ont accueilli un enfant, c’était avant les dernières fêtes de fin d’année. Il s’agissait d’un petit garçon de 3 1/2 ans qui avait été victime d'abus et battu.

« Il est arrivé chez nous en urgence. Et écoute, ça m’a pris 10 jours juste à être capable de lui enlever son chandail pour prendre son bain, tellement qu’il avait peur des hommes. C’est pas drôle », raconte l’ex-défenseur du Tricolore avec l'émotion de la gorge.

Petit à petit, la confiance s’est installée. « C’est juste de ça qu’ils ont besoin. Ils ont besoin de faire confiance aux adultes, parce qu’ils n’en ont aucune. »

Au bout de deux semaines, c’était devenu mon grand chum. On faisait tout ensemble. J’arrivais à la maison et il me sautait dans les bras. Ça, c’est la plus grosse récompense, c’est vraiment spécial!

Gilbert Delorme, ancien joueur du Canadien

Chargement en cours