Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Francis Reddy
Audio fil du mardi 2 juillet 2019

« C’est un métier qui m’a sauvé la vie » – le comédien Roger La Rue

Publié le

Roger La Rue sourit pendant l'entrevue qu'il accorde à Francis Reddy.
Le comédien Roger La Rue revient sur quelques pans de sa prolifique carrière au micro de Francis Reddy.   Photo : Radio-Canada / Martin Ouellet

« J'ai été beaucoup victime d'intimidation, et qui dit intimidation dit timidité. [...] J'ai eu peur des autres très longtemps, et je peux sincèrement dire que c'est ce métier-là qui m'a aidé à vivre, à survivre. Ça m'a aidé à me dépasser », révèle le comédien Roger La Rue au micro de Francis Reddy. Pour l'homme de théâtre, le jeu a été salutaire à de nombreux égards. « Ça m'a aidé à pardonner à ces gens-là qui ont été très durs avec moi, parce qu'on ne peut pas avancer sans pardonner », dit celui qui joue tout l'été dans la pièce Nelson, présentée au Théâtre Saint-Sauveur.

Roger La Rue, aujourd’hui âgé de 60 ans, dit avoir beaucoup travaillé pour vaincre cette peur d’autrui. « J’ai dû cheminer pour en arriver à transcender ça, parce qu’on ne peut pas rester là-dessus. Ce métier-là, c’est vraiment un métier où on va à la rencontre de l’autre. [...] Ça m’a permis de renouer contact avec l’autre, ce que j’avais perdu », explique-t-il.

Visiblement, ce contact avec les autres comédiens a été bénéfique pour Roger La Rue, qui a joué dans plus de 90 pièces de théâtre au cours de sa carrière, en plus de jouer dans les séries Unité 9 et 5e rang.

Le comédien dit d’ailleurs vivre une belle période professionnelle depuis quelque temps. « Si je parle avec plénitude aujourd’hui, c’est parce que présentement, je suis dans une espèce de plénitude, parce que les choses se passent bien, mais ce n’était pas comme ça il y a cinq ans, et ça ne sera peut-être pas comme ça dans deux ans. Je le sais que c'est un métier de hauts et de bas. »

Bien sûr que j’ai des frustrations, bien sûr qu’il y a des rôles qui me sont passés entre les mains, bien sûr qu’il y a des choses que j’aurais voulu faire, et que je n'ai pas faites, [...] mais présentement, ça va bien.

Roger La Rue, comédien

Aux jeunes qui aimeraient faire du théâtre, Roger La Rue répond ceci : « Crois en tes rêves et vas-y. Crois en tes rêves et travaille, parce qu’il y a du talent, oui, il y a de la chance, oui, mais il y a du travail. Janine Sutto le disait. [...] J’ai pu échanger avec elle, et dans toute sa sagesse, elle disait : "Roger, travaille, travaille, travaille, travaille. C’est comme ça que tu vas arriver à quelque chose." »

Chargement en cours