Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Francis Reddy
Audio fil du mercredi 26 juin 2019

Mettre son bagage d’immigrée au service des nouveaux arrivants

Publié le

Hassiba Idir considère maintenant le Québec comme son chez eux.
Hassiba Idir revient sur son parcours d'immigrée au micro de Francis Reddy.   Photo : Radio-Canada / Pascal Michaud

Arrivée au Québec d'Algérie en 2006 avec son mari et ses deux enfants, Hassiba Idir a vécu de nombreuses difficultés en matière d'intégration, notamment en ce qui concerne l'emploi. Treize ans plus tard, elle met son expérience au service des immigrants en tant que directrice générale de l'organisme baptisé Accueil multiethnique et intégration des nouveaux arrivants à Terrebonne et les environs (AMINATE). Elle souligne que le fait d'immigrer dans un pays peut comporter son lot d'embûches une fois rendu dans sa société d'accueil. « Les trois premières années, [...] c'était comme être dans un carrefour giratoire. Vous tournez et vous ne savez pas quelle direction prendre. »

Hassiba Idir dit comprendre la déception et le désespoir de certains immigrants qui arrivent au Québec, pour les avoir vécus elle-même. « J’ai tellement connu ce qu’ils traversent, cette dérision, cette désorientation », explique celle qui était psychologue dans son pays d’origine, mais qui n’a pu trouver un emploi dans ce domaine à son arrivée dans la Belle Province.

C’est tellement difficile et horrible d’avoir été quelqu’un, psychologue, et tu te sens tellement petite. [...] C’est terrible, ce sentiment de déqualification personnelle.

Hassiba Idir, directrice générale de l'AMINATE

Après avoir eu recours aux services de l'AMINATE, Hassiba Idir s’est fait proposer de travailler au sein de cet organisme. De fil en aiguille, elle est ainsi devenue directrice générale.

Aujourd’hui, elle accompagne les nouveaux arrivants qui s’établissent à Terrebonne où les environs afin de faciliter leur intégration à la société québécoise.

Chargement en cours