Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Francis Reddy
Audio fil du lundi 24 juin 2019

L’Isle-aux-Coudres, une terre d’entraide et de coopération pour Geneviève Jodoin

Publié le

Geneviève Jodoin parle à Francis Reddy de son amour pour L'Isle-aux-Coudres.
Geneviève Jodoin n'a que de bons mots pour L'Isle-aux-Coudres, sa région d'adoption.   Photo : Radio-Canada / Francis Dufresne

« La vie montréalaise, c'est beau. Tu as le culturel tout près, tu as les beaux marchés tout près, mais tu n'as pas d'entraide. À L'Isle-aux-Coudres, si tu décides demain matin que tu pars un festival de folklore, tu vas avoir 50 bénévoles qui vont venir monter la tente, qui vont venir t'aider », dit Geneviève Jodoin. Celle qui a récemment remporté le concours de chant La voix s'est établie en 2015 dans cette petite municipalité de près de 1300 âmes, située au cœur du fleuve Saint-Laurent. L'ancienne choriste de l'émission Belle et Bum ne regrette pas du tout son choix, raconte-t-elle au micro de Francis Reddy.

« La coopération dans cette collectivité-là fait en sorte que l’on soulève des montagnes ensemble. Ça, c’est quelque chose que je n'avais pas connu », explique l’auteure-compositrice-interprète qui a quitté le quartier montréalais de Villeray il y a quelques années pour s’installer avec son conjoint et leurs trois enfants à L’Isle-aux-Coudres, près de Baie-Saint-Paul.

Aujourd’hui copropriétaire de l’auberge La Fascine, Geneviève Jodoin affirme que la solidarité des insulaires est présente partout. Même les commerces de l’île s’aident mutuellement, plutôt que de se mettre des bâtons dans les roues.

On s’entraide dans les commerces. Ce n’est pas une compétition malsaine. C’est beau. On sait que les gens, quand ils viennent chez nous, il faut les retenir. Donc, il faut leur montrer toutes les possibilités qu’ils ont autour de l’île. Et il y a plein de choses à faire. C’est juste qu’il faut les proposer aux gens.

Geneviève Jodoin, auteure-compositrice-interprète

Chargement en cours