Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Francis Reddy
Audio fil du dimanche 2 juin 2019

La solitude a toujours fait partie de la vie de Patrick Chan

Publié le

Le jeune homme sourit.
Patrick Chan en entrevue avec Francis Reddy   Photo : Radio-Canada / Cécile Gladel

« J'ai beaucoup de conversations dans ma tête avec moi-même », avoue le patineur artistique Patrick Chan, champion du monde canadien, vice-champion olympique et retraité de la compétition depuis 2018.

Enfant unique, le jeune homme de 28 ans qui patine en solo avoue que la solitude permet d’apprendre à se connaître, mais que parfois, elle fait en sorte qu'on rumine ses idées.

Patrick Chan parle français depuis l’enfance. Son père, un immigrant chinois, s'adressait à lui en français à la maison et sa mère, en cantonais. Il ne pratique plus cette dernière langue, contrairement à celle de Michel Tremblay.

Il a vécu ses exploits de patineur avec ses parents jusqu’à ce qu’il veuille devenir indépendant, à l’âge de 21 ans. Il s’est alors séparé de sa mère, qui était son agente. « C’est un sujet fragile encore, et ça a pris deux ans pour que je reparle à ma mère », explique-t-il.

L'entraîneur le plus âgé

Patrick Chan a été entraîné par Osborne Colson jusqu’à la mort de ce dernier, en 2006. Colson était le plus vieil entraîneur de tous les patineurs de sa cohorte.

Patrick Chan
Patrick Chan Photo : La Presse canadienne/Sean Kilpatrick

Patrick Chan avoue qu’il était jaloux des autres patineurs et de leur liberté. « Chaque jour, on changeait la chorégraphie, mais ça m’a donné la capacité de changer mon patinage. [...] J’étais tellement jeune. Je réalise que je n’avais aucune idée de ce que j’accomplissais à ce moment-là. »

Originaire de Toronto, Patrick Chan habite maintenant à Vancouver avec son amoureuse. Il continue de participer à des spectacles et compte fonder sa propre école de patinage. L’immobilier l’intéresse aussi.

Chargement en cours