Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Francis Reddy
Audio fil du dimanche 26 mai 2019

Véronique Hivon, empathique depuis l’enfance

Publié le

                           Véronique Hivon, députée et «vice-cheffe» du Parti québécois
Véronique Hivon, députée et «vice-cheffe» du Parti québécois   Photo : Radio-Canada / Stéphanie Mac Farlane

Véronique Hivon a toujours fait attention aux autres. La députée de Joliette se souvient qu'à l'école primaire, on lui avait demandé d'aider à l'accueil d'une petite fille réfugiée. Une empathie transmise par sa mère, qui était infirmière.

Véronique Hivon se rappelle que ses parents étaient très présents. Elle jouait à l’élastique avec son père, mais aussi aux figurines G.I. Joe. « Mon père était un grand enfant », raconte-t-elle.

Au moment de l'adolescence, Véronique Hivon a vécu une période plus angoissante. Or, avec le recul, elle a le sentiment que ces questionnements lui ont permis de mieux se connaître et d’être outillée pour d’autres épreuves de la vie.

Je me sentais extraterrestre d’avoir ses questionnements. Finalement, j’en ai parlé [à ma mère], qui a accueilli ça avec beaucoup d’ouverture, d’amour et de bienveillance.

Véronique Hivon

2008 : une année intense

Véronique Hivon a été élue députée pour la première fois en 2008, pour le Parti québécois. Une année très intense pour elle puisque la même année, elle a perdu sa mère.

Puis, quelques jours après avoir été élue, elle est partie chercher sa fille adoptive. Elle a donc prêté serment plus tard que ses collègues, en janvier 2009.

J’ai été élue le 8 décembre et je suis partie au Vietnam le 15 décembre. […] Le sentiment de m’être lancée à l’eau sans bouée était très présent.

Véronique Hivon
La députée du Parti québécois Véronique Hivon en compagnie de son conjoint, Jacques Pregent, et de leur fille Iris Pregent-Hivon, le 9 mai 2016.
La députée du Parti québécois Véronique Hivon en compagnie de son conjoint, Jacques Pregent, et de leur fille Iris Pregent-Hivon, le 9 mai 2016 Photo : La Presse canadienne/Graham Hughes

Depuis cette année-là, Véronique Hivon a été élue lors de chaque élection, même à celle de l’an dernier. La députée a survécu à la vague caquiste qui a balayé le Québec.

Chargement en cours