Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Francis Reddy
Audio fil du dimanche 6 janvier 2019

De la pourriture noble pour faire le meilleur sauternes

Publié le

Une bouteille de vin doré entourée de deux verres.
Un sauterne 1997 du Château d'Yquem   Photo : Neilson Barnard

Alexandre de Lur Saluces, 84 ans, est un véritable marquis. Il a dirigé pendant plus de 30 ans le Château d'Yquem, qui produit l'un des vins de Sauternes les plus célèbres du monde. Il continue de produire ce vin particulier, fait à partir de ce qu'on appelle la pourriture noble, sur le domaine du Château de Fargues, qui appartient à sa famille depuis 1472.

« Ce vin est une parcelle de notre civilisation. En repoussant les vendanges, on aboutit à un vin plus concentré. La pourriture fait un tel travail qu’on l’a appelée "la pourriture noble". Il faut la domestiquer, mais elle fait un vin extraordinaire. »

Les deux hommes sourient.
Philippe et Alexandre de Lur Saluces   Photo : Château de Fargues

Pour faire ce vin, il faut trier les raisins qui contiennent cette pourriture noble. C’est un gros travail qui nécessite beaucoup de temps, ce qui explique le prix élevé de ce vin : plus de 200 $ la bouteille à la Société des alcools du Québec.

Chargement en cours