•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Amoureux, amicaux, maternels : les liens façonnent nos vies, pour le meilleur et pour le pire

Le calendrier de l'après

Avec Catherine Perrin

Le samedi de 15 h à 16 h
(en rediffusion le dimanche à 23 h)

Amoureux, amicaux, maternels : les liens façonnent nos vies, pour le meilleur et pour le pire

Le lien
La comédienne Louise Deschâtelets rit derrière le micro de Stéphan Bureau.

Louise Deschâtelets passe un très bon moment en studio avec Stéphan Bureau.

Photo : Radio-Canada / Pascal Michaud

Pour cette dernière émission spéciale, Catherine Perrin s'intéresse aux liens qui nous unissent : maternel, amical ou amoureux. Il y a aussi les liens que l'on rompt ou qui sont coupés malgré nous. Pour discuter de ce thème universel, Catherine Perrin reçoit Louise DesChâtelets, deux polyamoureux et un homme qui a coupé les liens avec sa mère.

Les liens sont tôt ou tard mis à l’épreuve. Pour Louise DesChâtelets, les gens d’aujourd’hui ont moins de patience et donc rompent les liens plus vite, au lieu de surmonter un moment difficile. Toutefois, le travail reste le même : il faut se pencher sur ce qui s’est mal passé. De plus, il est parfois nécessaire de rompre un lien avec une personne qui pourrait nous blesser. Parfois, se pourrait-il qu’on se plaise à porter le bagage de quelqu’un d’autre? Il faudrait laisser ses bagages douloureux à la porte. 

Patrick Lévesque et l’autrice Marie-Claude L‘Archer, deux polyamoureux, participent à la conversation en parlant du polyamour, cette philosophie de couple bien particulière, un mode de vie qui leur convient maintenant beaucoup mieux que la monogamie. Ils abordent les questions d’insécurité et de jalousie, tout autant que les défis qu’un modèle comme celui-là apporte au quotidien. 

Puis, David aborde ces liens toxiques que l’on ne devrait pas entretenir, mais que nous avons parfois beaucoup de mal à couper. 

Aussi, le trio de « penseurs en résidence », composé du sociologue Frédéric Boiron, de la psychologue Stéphanie Léonard et du philosophe Ludvic Moquin-Beaudry, apporte une perspective additionnelle sur le sujet. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi