•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

600 signatures pour défendre la liberté académique

Le café show

Avec Rudy Desjardins

En semaine de 6 h à 9 h

600 signatures pour défendre la liberté académique

Rattrapage du vendredi 29 novembre 2019
Plan rapproché de M. Kenney, de profil.

Le premier ministre de l'Alberta, Jason Kenney, le 12 juin 2019, à Montréal.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Plus de 600 professeurs d'Universités aux quatre coins du pays ont signé une lettre ouverte destinée au premier ministre de l'Alberta Jason Kenney l'enjoignant à mesurer ses propos.

Lors de la période de questions, lundi, la chef de l’opposition officielle Rachel Notley a cité les commentaires de plusieurs universitaires critiquant le projet de loi 22 qui élimine la position de commissaire aux élections. Parmi les noms, celui de la professeure de sciences politiques de l’Université de Calgary, Melanee Thomas.

C’est triste que [l’opposition] doit recourir à citer des candidats du NPD comme Mme Thomas comme des sources objectives, a répliqué M. Kenney.

Melanee Thomas a été candidate pour le Nouveau parti démocratique dans la circonscription de Lethbridge aux élections fédérales de 2004 et 2006.

Dans la lettre ouverte, ses collègues dénoncent toutefois la remarque du premier ministre comme faisant partie d’un mouvement croissant de « mépris de l’expertise ». Ils défendent le parcours académique de Mme Thomas.

La journaliste Tiphanie Roquette expose les autres arguments des universitaires.

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi