Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Benoit Michaud
Audio fil du mercredi 20 décembre 2017

Récolte de l'année dans la francophonie albertaine

Publié le

Marc Arnal devant un arbre de Noël et un escalier, à la Cité francophone d'Edmonton
La récolte francophone 2017 selon Marc Arnal, président de l'Association canadienne française de l'Alberta   Photo : Radio-Canada

L'année 2017 s'achève. Une année de mouvements, avec des bonds vers l'avant, grâce à la politique sur la francophonie, mais aussi des bonds vers l'arrière, avec les difficultés de la clinique de santé de Calgary ou encore la réorganisation de la Direction de l'éducation française.

Virginie Dallaire est revenue sur la « récolte » de 2017 avec le nouveau président de l'Association canadienne française de l'Alberta, Marc Arnal. Voici ses choix.


Infographie : un champ avec texte sur image
La récolte de l'année : Qui est dans le champ? Photo : Radio-Canada

« Il y a deux sortes de champ: ceux où l'on récolte et il y a des champs de patates où parfois on ne devrait pas être. Ceux qui sont dans le champ de patates sont incapables de comprendre le rôle important que la francophonie peut jouer au niveau de la citoyenneté canadienne. Pour ce qui est du reste, je pense que la plupart de nos organismes francophones (...) contribuent à faire en sorte que la récolte soit bonne. »


Infographie : un champ avec texte sur image
La bonne récolte de l'année Photo : Radio-Canada

« Je pense qu’on ne peut pas passer à côté de la politique sur la francophonie albertaine. Je pense que ça devrait, on espère, nous donner des services additionnels, mais le temps nous le dira. »


Infographie : un champ avec texte sur image
La récolte de l'année : Qui a besoin d'engrais? Photo : Radio-Canada

« Nous avons tous besoin d’engrais et avec le nouveau plan d’action [sur les langues officielles], l’ancienne feuille de route, on espère que les montants du fédéral vont être bonifiés pour nous permettre d’en faire plus que ce qu’on fait présentement. »


Infographie : un champ avec texte sur image
La récolte de l'année : Qui doit être transplanté? Photo : Radio-Canada

« Je pense que ceux qui sont peut-être à l’ombre ont besoin d’un peu plus de soleil. Je pense qu’on va demander à tous les groupes de jouer un rôle plus important, notamment, par exemple, au niveau de l’inclusion, qu’on espère va procéder à un rythme plus accéléré. »


Infographie : un champ avec texte sur image
La récolte de l'année : Qui a manqué d'eau trop longtemps? Photo : Radio-Canada

« Nous avons tous manqué un peu d’eau. La bonne nouvelle, je crois qu’on vient de découvrir une source qui est plutôt intarissable, c’est de reconnaître le rôle fondamental de la francophonie dans la définition du Canada et je pense que si on peut créer ce lien-là on n’aura plus besoin de s’inquiéter de motiver les jeunes ou les membres de nos diverses communautés. »

Chargement en cours