•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réclamer les exemptions d’impôts en lien avec le télétravail

Le café show

Avec Rudy Desjardins

En semaine de 6 h à 9 h

Réclamer les exemptions d’impôts en lien avec le télétravail

Rattrapage du lundi 22 février 2021
Main qui appuie sur une touche d'une calculatrice.

La pandémie a transformé le monde du travail. Quels sont les éléments à surveiller avant de remplir nos déclarations de revenus ?

Photo : Getty Images / Chainarong Prasertthai

La saison des impôts vient de commencer et, avec la pandémie, vous avez peut-être le droit dee réclamer plusieurs crédits ou déductions, particulièrement si vous avez travaillé de la maison durant la dernière année.

Les Canadiens qui ont dû déménager leur bureau à la maison peuvent recevoir deux types de déduction.

La première option est un taux fixe qui donne 2 $ par jour pour un maximum de 200 jours, donc, un total de 400 $.

La spécialiste supérieure de l’impôt à H&R Block Josée Cabral explique qu'aucun document n'est requis, il faut seulement avoir travaillé de la maison en raison de la COVID-19.

La deuxième option est la méthode détaillée. Vous aurez alors besoin du formulaire T2200S. Ce document doit être fourni par l'employeur.

Sur ce formulaire, votre employeur indiquera que vous avez travaillé de la maison et qu'aucune dépense n'a été remboursée, précise Josée Cabral.

Des dépenses comme une partie de la facture d'Internet, du loyer, de l'électricité, du téléphone et les fournitures de bureau pourront être incluses.

Si certains de ces montants sont déjà inclus dans une dépense, par exemple si l'électricité est incluse dans le prix du loyer, ils ne peuvent pas être réclamés.

Josée Cabral précise que, pour le calcul de la superficie ayant servi de bureau, s'il s'agit d'un appartement à quatre chambres et qu'une a servi de bureau, on peut aller chercher un quart de la déduction  .

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi